Meeting de restitution : Constant Mutamba craint le folklore politique et demande au premier ministre d’éviter au gouvernement les anciens flateurs.

En effet, “ Tous ceux qui ont pillé les biens de l’État ne doivent plus figurer sur la liste du nouveau gouvernement” a lancé au premier ministre, le président de la NOGEC, Constant Mutamba.

Ce samedi, le leader de la Nogec a bel et bien tenu son meeting de restitution à la population au terrain Allemagne à bandal.

L’une des voix porteuse de la jeunesse montante sur la scène politique congolaise, à l’aube de la constitution finale et le dévoilement du prochain Gouvernement, Constant Mutamba n’a pas manqué de se prononcer face aux enjeux politiques de l’heure : “Nous exigeons au nouveau premier ministre de réserver une grande place pour la jeunesse dans son nouveau gouvernement”.

Il a interpellé le chef de l’exécutif central en la personne d’Ilunga Ilunkamba. Ce, avant d’ajouter que : ” Nous (population ndlr) ne voulons plus des voleurs au prochain gouvernement.

Le nouveau gouvernement doit être rempli des jeunes.

Le président national de la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo est d’avis que la taille du prochain Gouvernement fixé à 65 membres par l’accord de la majorité parlementaire FCC-CACH a tenu compte des impératifs politiques de l’heure. “65 membres du gouvernement dans un pays comme le nôtre, c’est rien. Nous avons connu en Afrique un gouvernement de plus de cent dix (110) membres, nous avons connu dans ce pays un gouvernement à soixante sept (67) membres.

Donc ça dépend des objectifs que le gouvernement se fixe à cours, à moyen et à long terme. Et les impératifs de l’heure exige qu’il ait cette taille du gouvernement”, avait-il déclaré jeudi 8 août dernier.

Un des ceux qui ont milité de tout bord, de 2016 à fin 2018, pour une alternance au sommet de l’Etat Constant Mutamba selon ses supporters a la carrure qu’il faut parmi la crème de la jeunesse congolaise politique pour coiffer un poste au Gouvernement Ilunga Ilunkamba pour le compte de sa famille politique : le FCC.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse