Machine à voter de la CENI, les professionnels des Médias expérimentent

La Commission Électorale Nationale Indépendante a organisé ce mercredi 21 février 2018, une séance d’expérimentation de la machine à voter à l’intention des journalistes accrédités. Cette séance présidée par le Rapporteur de la CENI, Jean-Pierre Kalamba, a permis aux professionnels des médias de palper du doigt les merveilles et les avantages de la Machine à voter.
Pendant plus de deux heures du temps, les journalistes ont pu découvrir le mode opératoire de cet outil électoral, grâce aux explications fournies par les techniciens de la CENI et par le Rapporteur Jean Pierre Kalamba.

De l’initialisation, en passant par les étapes de vote configurées dans la machine, les journalistes ont réalisé les avantages de la Machine, notamment l’économie du temps de vote pour tous les trois scrutins combinés, à savoir: l’élection. Présidentielle, et les législatives nationales et provinciales, cela en une ou deux minutes de vote.
La machine à voter réduit également le coût de tous les scrutins combinés, car il ne sera plus questions de recourir à la commande de gros bulletins de vote pour des milliers des candidats. Avec la machine à voter, les données des candidats sont préconfigurées et l’électeur opère le choix de ses différents candidats, impriment son bulletin de vote et l’introduit dans l’urne.

Au terme du vote, une copie des fiches des resultats est imprimée et comparée par la suite avec les resultats issue du dépouillement manuel.
Le Rapporteur de la CENI a invité les journalistes à communiquer au public la vraie information sur la machine à voter, afin d’inviter tout malentendu. Jean-Pierre Kalamba a signifié à la presse que la sensibilisation doit se poursuivre sur l’ensemble du pays.

T. Ngandu.

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse