Lualaba : inauguration de la nouvelle usine ultramoderne de raffinage de Cuivre et de Cobalt, “DEZIWA”. Yannick Lumbu reconnaît le sens managérial d’Albert Yuma.

234

C’est au cours d’un entretien accordé au lendemain de l’inauguration de l’usine de raffinage de Cuivre et de Cobalt intervenue le mardi 15 Janvier dernier, que le député national, Yannick Lumbu a salué la détermination et la fermeté du PCA de la GECAMINES, Albert Yuma-Mulimbi qui selon cet élu de Lubumbashi, a consenti de son énergie et de son expérience pour la réalisation de ce projet phare.

En effet, le mardi 15 janvier était une journée pas ordinaire dans la province du Lualaba, dans la partie Sud-Est de la RDC. Pour cause, la cérémonie inaugurale, sous l’égide du Ministre près le Président de la République, de la nouvelle usine ultramoderne de raffinage de Cuivre et de Cobalt, dénommé DEZIWA.

Cérémonie inaugurale de la DEZIWA
Pour Albert Yuma, le Président du Conseil d’administration de la Générale des carrières et des mines, cette usine témoigne de la manifestation claire, nette et tangible à tous de la stratégie engagée par la GECAMINES pour redevenir un acteur minier de rang international.

Selon Yanick Lumbu, l’inauguration de cet établissement de production commerciale, manifeste de la détermination de la Gecamines, particulièrement du PCA Albert Yuma-Mulimbi, de répondre de manière efficiente au défi économique auquel fait face le pays de Félix-Antoine Tshisekedi.

Pour besoin de rappel, Albert Yuma est un chevronné du secteur minier qui n’en est pas à son premier chef-d’œuvre au sein de l’administration publique. C’est dans cette perspective que Yanick Lumbu n’a pas manqué de féliciter cette réalisation dont les modalités contractuelles profiteront assurément à la République démocratique du Congo sur le plan tant économique que social.

Pour tout dire, l’usine DEZIWA est l’oeuvre d’une collaboration aux allures fraternelles entre la société chinoise CNMC et la GECAMINES.

Usine DEZIWA inaugurée dans la province de Lualaba (RDC)
Ainsi, pour un premier temps, DEZIWA sera managée par les chinois pour une durée de neuf ans (avec possibilité d’ajouter deux ans de plus au cas où la CNMC ne rentre pas dans son budget investi). Par après, elle sera une propriété de la GECAMINES, ipso facto, de la République démocratique du Congo.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires