*L’SHI EST AU ROUGE : La police empêche les sympathisants de Moise Katumbi de se rendre à Kasumbalesa. Des gaz lacrymogènes et des arrestations signalés par Gabriel Kyungu*

690

Tôt ce matin,les policiers interdisent aux sympathisants et membres de la plateforme Ensemble pour le Changement de se rendre à Kasumbalesa, une zone frontalière de la Zambie. Selon Gabriel Kyungu, il est question pour cette délégation de pouvoir réserver un accueil digne à Moïse Katumbi qui a décidé de rentrer au pays par route. Le Coordonnateur de cette plate forme se demande pour quel intérêt le gouvernement empeche-il à Moise de revenir au pays.

Pourquoi cette méthode draconienne? : “Ce sont des instructions que nous avons reçues”, à dit un officier de la police sur place. Les policiers menacent de recourir à la force pour faire reculer les membres d’Ensemble qui essaient de passer malgré tout.

“Il faut tirer s’ils ne veulent pas rentrer”, déclare un autre policier, cagoulé et qui pointe son arme vers le véhicule dans lequel se trouvent Jean Bertrand Ewanga, Claudel Lubaya et Van Kiboko, tous membres d’Ensemble.

5 militants d’Ensemble, qui accompagnaient les députés Jean-Claude Vuemba et Lutundula, ont été interpellés par la police.

Moise Katumbi passera par la Zambie pour atteindre par route la RDC, annonce Ensemble pour le changement. Une délégation était déjà arrivée à l’Aéroport de la Loano à Lubumbashi pour l’accueillir, mais l’avion n’a pas reçu l’autorisation de survol et d’atterrissage.
« Nous voici à l’aéroport de la Loano. Nous sommes venus accueillir Moise Katumbi comme c’était prévu. On vient d’être notifié que son avion n’a pas été autorisé d’atterrir à la Loano. Nous l’avons contacté, il est en route vers Ndola. Il passera à partir de Kasumbalesa. La population continue à attendre. Nous espérons qu’il pourra entrer à Kasumbalesa » , a dit Gabriel Kyungu dans une vidéo à partir de l’aéroport.

La délégation d’Ensemble pour le changement dit vouloir prendre également la route de Kasumbalesa partant de Lubumbashi.
Dans la ville, un dispositif sécuritaire a été déployé pour éviter tout rassemblement. Les gaz lacrymogènes ont été utilisés et quelques interpellations effectuées.

David Nyembwe
Réaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse