Ligue des Champions de la Caf-Mazembe-Zamalek : la Fondation Mputu Mabi Félicite la prestation du Trésor international et Patou Kabamgu.

Le week-end charmant du football africain avait été déjà lancé vendredi par des affiches déchirantes. Les Corbeaux dans la même veine, recevaient ce samedi, le Sporting Club Zamalek, pour le démarrage les hostilités dans le groupe A.

Dans la clémence du soleil Lushois moins ardent que d’habitude et d’une atmosphère dont ne peuvent se plaindre les égyptiens, le TP Mazembe a régné dans son arène de Kamalondo, ouverte pour la première fois en match officiel depuis la fin des travaux de remplacement de la pelouse.

Dans l’ambition et l’obsession de faire douter Zamalek dès le premier quart d’heure, les Corbeaux placent inlassablement le pied sur le ballon, se procurent beaucoup de situations de buts, mais la défense des Chevaliers blancs veille. Mazembe se trouve à bout d’idées du moins sur le plan offensif, car son arrière-garde ne transigeait guère. Kabaso Chongo, Kevin Mondeko, Wonlo Coulibaly (titularisé pour la première fois en C1), et Djos Issama Mpeko, etaient une muraille que Zamalek n’arrive à percer, même par des longs ballons. La fin de la première période intervient sur le score de (0-0).

Pour la deuxième période, les hôtes décident d’accélérer le jeu, Pamphile Mihayo lance l’impérissable Patou Kabangu, à la place de Chico Ushindy, non avare d’efforts, mais peu juste dans la plupart de décisions. L’entrée en jeu de Kabangu Mulota est l’incroyable tournant du match. À la 60ème minute, il fait un centre piqué en direction de Jackson Muleka, qui débloque le compteur de la rencontre. Quelques minutes plus tard, Patou Kabangu, encore lui, trouve parfaitement Trésor Mputu dans la surface de Zamalek, le trésor du Congo corse l’addition du pied gauche.

Les Chevaliers de la méditerranée se rendent, cèdent à la nervosité et perdent totalement le fil du match, pourtant, ils ont eu de l’espace pour inquiéter ces Corbeaux… Patou Kabangu n’en avait pas encore fini avec avec son récital d’altruisme. Dans les 10 dernières minutes, celui que les fans du TP Mazembe ont surnommé « Esaü », revient avec une nouvelle offrande pour la tête de Jackson Muleka. Le jeune buteur des Corbeaux, y va de son doublé. (3-0), la messe est dite, Zamalek n’a que ses yeux pour contempler la toute puissance des Corbeaux intouchables dans tous les secteurs de jeu.

Victoire logique des Corbeaux (3-0), qui leur permet de prendre déjà la première place du groupe avec toute l’ambition de ne pas la quitter. Pour le compte de la Fondation +243819439214.

Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires