*Les signaux dangereux vers le CLC : Les mouvements citoyens et associations des jeunes universitaires refusent l’exploitation abusive après l’assassinat de Rossy Mukendi*

340

Dans une déclaration ce jeudi 17 mai 2018, les jeunes de cette structure réunis autour du Collectif d’action de la société civile dit CASC ont après avoir soutenu le processus électoral qui va conduire bientôt le peuple aux élections le 23 décembre 2018 appelé le peuple de rester serein afin d’assurer un avenir heureux.

Une occasion pour eux de dire non aux manœuvres dilatoires du Comité Laïc Catholique de Coordination qui mène des activités aux fins personnelles. Nous attirons l’attention des jeunes car après la mort de Rossy Mukendi, le CLC ne s’intéresse pas et le corps de la victime traine à la morgue. Ils invitent par ailleurs, les jeunes de dire non à toute manipulation politicienne et étrangère. Selon ces jeunes les actions du CLC visent à freiner le processus électoral sous la coordination de la CENI. C’est ici leur moment de dénoncer la mort de l’un de leur, Rossy Mukendi tué pendant que les membres du CLC se cachaient. Soyons prudent, soyons vigilant car l’avenir nous appartient lâche ces jeunes en colère.

Entretemps, ils demandent aux acteurs politiques le sens élevé de responsabilité et invite la CENI à privilégier le dialogue avec les parties prenantes. Les jeunes saluent cependant, l’audit du fichier électoral en cours et approuvent l’utilisation de la machine à voter proposée par la CENI. Et, au gouvernement de mettre à la disposition de la centrale Électorale les moyens conséquents pour faciliter à cette institution d’organiser les élections dans le délai. Pour cela, la communauté internationale devra soutenir le processus électoral.
Le peuple gagne toujours ont ils lancés pour clôturer.

Thierry KASONGO
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse