Finale de la Ligue des champions de la CAF : Espérance, sacrée dans la confusion la plus totale

58

Au terme d’une finale arrêtée durant une heure et demie, l’Espérance Sportive de Tunis a été sacrée championne d’Afrique face au WAC, lequel a refusé de revenir sur le terrain après une nouvelle polémique d’arbitrage à l’heure de jeu (1-1, 1-0). Honteux !

La nuit a été longue à Tunis, les locaux ont ouvert le score d’une belle frappe par Mohamed Youcef BELAILI à la 42e, Contraints de revenir au score pour espérer une prolongation, les Marocains réagiront par Walid El KARTI à l’heure de jeu mais son but de la tête sera invalidé par l’arbitre gambien, visiblement pour hors-jeu. Qui n’en était pas un!..

Dans la confusion, le Wydadis réclameront alors le recours à la VAR, mais pas de chance, l’assistance vidéo était en panne et donc hors service préciseront des sources proches de l’organisation.

Remontés, les joueurs et membres du staff marocain décidaient de ne pas poursuivre la rencontre malgré l’intervention du président de la CAF, descendu sur le gazon. Après une heure et demie de confusion, l’arbitre Bakary GASSAMA sifflait la fin définitive du match.

Espérance championne sans éclat

Sans gloire, le trophée a finalement été remis aux joueurs de l’Espérance, décrochant la quatrième C1 du club (après 1994, 2011 et 2018). Le match aller de la finale avait déjà été marqué par la confusion. L’arbitre égyptien Gehad Grisha avait été suspendu six mois par la CAF pour “performance faible”!

En terme d’image et de crédibilité , la CAF aura raté sa saison en Ligue des champions. Pour récupérer la situation, elle a annoncé dans un communiqué via son site internet : « Suite aux événements et l’arrêt du match, de convoquer un comité exécutif d’urgence le 4 juin, pour débattre des issues réglementaires à réserver à cette rencontre ».

Et si on rejouait?

Rédaction

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse