Le torchon veut bruler : la CENCO s’adresse à la Direction de communication de la Présidence de la République.

22

C’est avec beaucoup d’amertume et de regret que les Congolais épris du sens de l’Etat et des hommes de bonne volonté ont accueilli la réaction de la Direction de communication de la Présidence de la République au message des Evêques, intitulé « Déchirez votre cœur et non vos vêtements (Joël 2,13 » rendu public le lundi 1er mars 2021.

Amertume et regret dans la mesure où cette direction de communication a la même réaction que celle du régime précédent alors que l’UDPS l’avait combattu.

En effet, le régime actuel est issu d’un long combat pour l’avènement de la démocratie au pays, totalement différent de celui qui était issu d’un mouvement de rébellion.

Il s’avère que ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui, pas plus que les autres, ne maîtrisent pas l’histoire de ce pays.
Il est incompréhensible de voir la direction de communication du Chef de l’Etat écrire : « Par ailleurs, cet intérêt toujours soutenu des prélats catholiques, bien que compréhensible dans un environnement où les langues se sont définitivement déliées grâce au nouveau leadership incarné par le Président de la République… »

Feu Etienne Tshisekedi d’heureuse mémoire se retourne certainement dans sa tombe en lisant de tels écrits. Vivant, il aurait certainement demandé à la direction de communication de revoir sa copie.

La langue des Evêques de la RDC ne s’est pas déliée grâce au nouveau leadership incarné par le Président de la République. C’est vraiment contraire à la vérité et l’on peut affirmer sans crainte d’être contredit que ceux qui ont accompagné feu Etienne Tshisekedi dans sa lutte ne sont plus là pour conseiller la direction de communication de la Présidence de la République de ne pas se tromper de cible.

Les Evêques ont commencé à s’exprimer bien avant que feu Etienne Tshisekedi entame son opposition contre le régime de Mobutu.

Feu le Cardinal Joseph- Albert Malula avait pris le chemin de l’exil en 1972 bien avant la lutte initiée par l’UDPS à travers la lettre de 13 parlementaires en 1980.

Et pourquoi le Cardinal Malula s’était exilé à Rome ? La question reste posée.

Tout compte fait, la direction de communication risque d’entraîner le pouvoir en place sur une mauvaise pente. Ayant une histoire dans ce pays, l’UDPS et le régime actuel ont toujours soutenu les différents messages et déclarations de la CENCO jusqu’au mois de décembre 2018.

Au lieu de faire de la CENCO sa cible privilégiée ou son adversaire, la direction de communication de la Présidence de la République ferait œuvre utile en demandant au pouvoir de prendre les différents points soulevés par la CENCO dans ses messages comme des défis ou des challenges à relever.

Comme la direction de communication a si bien écrit « …il s’agit-là d’autant des chantiers prioritaires pour lesquels le Chef de l’Etat s’investit corps et âme et ne ménage aucun effort… ». Ces points sont en fait des chantiers qui permettront à l’actuel régime de se distinguer de ceux qui l’ont précédé.

Les Evêques de la CENCO arrivent là où les autorités nationales et provinciales de ce pays n’arrivent plus, là où même l’UDPS n’a pas de base, et leurs remarques, même si elles font mal, doivent être prises comme des chantiers prioritaires par le pouvoir pour le bien-être de ce peuple dont feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba s’était investi durant plusieurs années de sa vie.

Dans leur message, les Evêques n’ont fait que rappeler les dispositions constitutionnelles dont la non prise en compte risque d’amener le pays dans l’instabilité, comme avec les régimes passés.
Dans tous les cas, la CENCO ne se départira jamais de sa mission prophétique.
Rédaction de www.cenco.org

LGC
Thierry Kasongo Muyumba
Contact Rédaction
,+243990210011

Partager

Pas de commentaires