Le FCC répond aux propos de Félix Tshisekedi à Washington. Ça brûle où pas!!

70
0
Partager

“Je le dis sans peur. Je suis là pour déboulonner le système dictatorial en place”.

Les hauts cadres du Front Commun pour le Congo (FCC) felicite le président de la République, mais déplorent les mots utilisés par ce dernier. Les propos tenus par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi à Washington concernant l’ancien régime de Kabila inquiètent visiblement ses partenaires du Front Commun pour le Congo, le FCC de l’ancien président.

Dans un communiqué publié ce lundi 8 avril 2019 dans la soirée, le Front Commun pour le Congo dit « regretter », la teneur de certains propos « militants » tenus par le Chef de l’État à l’occasion de cette visite, sollicitant l’appui d’une puissance étrangère pour, selon lui, « déboulonner le système dictatorial » en RDC, dit le FCC.

Pour les responsables des regroupements de cette plateforme, ces affirmations « surprenantes » remettent « gravement en cause l’héritage démocratique ancré dans notre pays depuis 2006 et qui s’est traduit par la toute première passation pacifique et civilisée du pouvoir à la magistrature suprême jamais intervenue en RDC, passation dont le Président de la République est pourtant le bénéficiaire au terme des troisièmes élections libres, démocratiques, pluralistes et apaisées du 30 décembre 2018 ».

« Convaincu de la nécessité et de l’urgence de la responsabilité de tous les acteurs politiques congolais, témoins de cette alternance démocratique et civilisée, ainsi que des efforts entrepris dans la bonne direction par son Autorité Morale: En appelle solennellement et publiquement à une attitude constructive et non conflictogène de tous pour qu’ensemble, nous puissions hisser notre pays, la RDC, à la hauteur des attentes réelles de notre peuple, demande au Président de la République, SEM. Félix Antoine TSHILOMBO, en sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions, de mettre tout en œuvre pour que toutes les institutions constitutionnelles nationales et provinciales soient installées et qu’elles deviennent opérationnelles dans l’harmonie, réitère son engagement à contribuer à la bonne marche de la coalition FCC-CACH, gage de la stabilité et du développement du pays » dit le communiqué du FCC.

« Je le dis sans peur. Je suis là pour déboulonner le système dictatorial qui était en place, » a affirmé le nouveau président congolais lors d’une conférence au Council on Foreign Relations, un atelier de réflexion sur la politique étrangère, à Washington.

Rédaction
+243990210011

Partager l'article/page

Pas de commentaires

Laisser une réponse