L’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice condamne l’assassinat (meurtre avec préméditation) de Rossy MUKENDI TSHIMANGA par des agents de sécurité

Déjà à la veille de la marche du 25 février 2018, Rossy MUKENDI a participé activement à la sensibilisation de la population pour la réussite de cette vision.

L’’ACAJ considère que son exécution sommaire est le résultat d’une préparation minutieuse de services de sécurité. C’est un assassinat avec préméditation (il a été ciblé).

L’ACAJ en condamne fermement et exige une enquête crédible.

L’ACAJ demande au gouvernement d’enquêter aussi sur l’existence alléguée d’une liste d’autres membres de la société civile, des mouvements citoyens, de l’église catholique et de l’opposition, prochains candidats à l’exécution sommaire, à cause de leur engagement pour le respect de l’accord politique du 31/12/2016, et particulièrement l’application des mesures de décrispation politique et de l’organisation des élections démocratiques et ouvertes à tous.

L’ACAJ demande au Gouvernement de sécuriser tous les membres du Collectif 2016, en particulier ceux qui ont assisté à l’exécution sommaire de Rossy MUKENDI, car devenus des témoins gênants.

L’ACAJ recommande à la Communauté Internationale, en particulier le Conseil de Sécurité de Nations Unies, d’imposer des sanctions ciblées contre les responsables gouvernementaux, militaires et policiers qui font obstacle à la mise en œuvre intégrale de l’accord de la Saint sylvestre, ordonnent et encouragent la répression sanglante des manifestations pacifiques et commettent des graves violations des droits de l’homme.

Thierry KASONGO
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse