La RVA rejette les informations du cabinet de Moïse Katumbi faisant état d’une demande de survol et d’atterrissage à GOMA.

76

D’après la RVA, Katumbi n’a formulé aucune demande de survol et d’atterrissage à Goma. Par ailleurs, l’unique demande formulée pour atterrir à Lubumbashi reste valable jusqu’à la fin du mois de mai précise le directeur général de la RVA.

« En ma connaissance, je sais que sa délégation est arrivée à trois heures du matin à Goma, et que lui Katumbi devait la rejoindre. Mais actuellement Monsieur Katumbi serait en Afrique du Sud et il a un jet privé et il a une autorisation d’entrer au Congo par Lubumbashi et cette autorisation est valable jusqu’à fin mai. Mais l’aviation civile qui a l’autorité de lui accorder les autorisations d’aller atterrir dans un autre aéroport que Lubumbashi, en ma connaissance, n’a pas eu de demande formulée pour atterrissage à Goma », a dit le DG de la RVA

Depuis le début de ce mois de mai, toute autorisation de survol et d’atterrissage des aéronefs en RDC est soumise à un avis préalable obligatoire des services du conseiller spécial de Félix Tshisekedi en matière de sécurité, François Beya.

Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse