Kinshasa : UDPS-PPRD, vers un affrontement qui va pousser certains à l’exil. Analyse du journaliste Thierry Kasongo

64
0
Partager

Depuis ce matin le PPRD repond à l’UDPS.
Des manifestations de soutien à Mabunda sont organisées sur les artères de la capitale pour dire à l’UDPS d’arrêter sa petite aventure fait voir un jeune pprdien en colère.

En effet, le PPRD répond à l’UDPS qui organise des sit in devant les institutions de la République, notamment au palais du peuple et à l’Assemblée Provinciale du Haut Katanga.

ils sont nombreux visibles sur axe victoire, Sayo Kasa Vubu et avenue Sendwe à converger ce mercredi vers le Palais du peuple, siège du parlement congolais.

Ils viennent en provenance des plusieurs communes de la capitale. Une situation consécutive à la réunion stratégique tenue hier soir au palais du peuple entre Jeanine Mabunda et les élus du groupe Parlementaire PPRD et Alliés conduites par Paulin Katchongo.

Ces jeunes avec effigie du PPRD, se revendiquant du parti politique de Joseph Kabila, témoignent leur soutien au bureau de l’assemblée nationale à travers leur manifestation de ce mercredi.

Selon l’un d’entre eux, ils s’opposent aux attaques des édifices de leur parti mais aussi, des menaces contre Jeanne Mabunda. ils estiment que les jeunes de l’UDPS ont causé plusieurs dégâts matériels et au delà, ils empêchent le déroulement des activités dans les institutions.

Ces jeunes du PPRD promet de repondre coup sur coup à tout acte de provocation pendant que la République avance bien.

Malgré que le palais du peuple reste quadrillé par la police nationale congolaise, les jeunes du PPRD avancent vers le gigantesque bâtiment qui abrite les deux chambres du parlement.

A l’allure où vont les choses je crains le pire et j’ose croire, en tant que journaliste analyste, ces sont les acteurs politiques de l’ancien régime qui seront plus perdant du fait que la population ne veut pas de leur présence dans les institutions. Il serait gré que Joseph Kabila joue sa carte avec aisance et élégance. Pour moi, je pense qu’il est en danger permanent, au cas où il y’a des soulèvements populaires. Heureusement, lui et sa famille sont loin de Kinshasa, à Kingakati, et que dire des autres acteurs qui sont dans la communauté. Évitons tous le soulèvement populaire, si non beaucoup du côté du FCC et même des faux opposants, se retrouveront en exil.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager l'article/page

Pas de commentaires

Laisser une réponse