JIF 2019, Nyekeru Tshisekedi appelle les femmes à la responsabilité, et Nandy Angalikiana encourage le combat pour une parité 50-50.

36
0
Partager

Ce jour consacré à la femme était un moment important pour plaider le respecter des droits de la femme du Monde. À Kinshasa, Denise Nyekeru Tshisekedi a appellé les femmes à l’amour, la prise de conscience, à la responsabilité et au travail comme son partenaire Homme.

Si la première dame de la République Démocratique du Congo a interpellé toutes les femmes à prendre conscience de sa responsabilité face aux enjeux sociaux politico- économiques et culturelles, en les invitant cependant, à la solidarité avec les femmes victimes des violences sous toutes leurs formes, Nandy Angalikiana femme leader, a de son côté trouvé des mots justes pour saluer l’implication de la première femme dans cette lutte pour la mise en œuvre de la parité, son implication va faciliter l’application de la loi sur la parité déjà promulguée par le Chef de l’Etat.

Devant une grande masse des femmes réunies dans la commune de Bumbu, la présidente de cette Ong a révélé que cette date instaurée par les nations unies perd de plus en plus son sens car 70 % des revendications des femmes sont déjà trouvées en RDC. Pourquoi alors devrons nous continuer à fêter cette date alors que nos revendications ont trouvé des réponses.

Un véritable éveil devrait nous animer tous homme et femme pour mobiliser les jeunes et petites filles autour des valeurs républicaines et démocratiques, particulièrement aux études. Un facteur important dans le développement des familles. Cette fois-ci, elle veut voir le taux de participation des femmes s’améliorer, dans la gestion de la chose publique. Comment dans un gouvernement de 50 à 60 personnes ont retrouve seulement 15% des femmes, qui sont plus “vice- ministre”?

Nandy Angalikiana présidente de l’Ong ACEDES a invité par ailleurs, les femmes à prêcher par l’exemple surtout dans l’accoutrement, et le comportement dans leurs milieux traditionnels.

Une occasion pour Serge Bondedi superviseur de la campagne École Eza Mombongo té, et partenaire de ACEDES de féliciter toutes les femmes du monde pour l’instauration d’un état des droits. Il exhorte les femmes à s’impliquer dans la gestion de la chose publique.

Des temoignages éloquents, et inédits sur la vie des femmes courageuses telle que Angalikiana, la prière et l’exhortation sur les comportements de certaines femmes dans leurs couples, suivi des messages de paix ont marqués cet événement du mois de mars.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210012

Partager l'article/page

Pas de commentaires

Laisser une réponse