J’exhorte les corbeaux à suivre les consignes car une finale se joue et se gagne. Joël KIMWAKI doyen du club.

304
0
Partager

Pendant la finale la pression du public paralyse souvent les 22 acteurs d’où Mister KIMWAKI invite les corbeaux à la maitrise de l’environnement, il précise qu’une finale se joue et se gagne. Nous devons partir avec la coupe.
.
“Il y a deux ans que nous avons affronté le WAC et avons été battus à l’ aller puis concédé un nul chez nous. Ce mauvais souvenir d’ une élimination trop précoce en Ligue des Champions est à oublier. Aujourd’hui, nous parlons de la Super Coupe 2018 comme d’un match à élimination directe. Une finale se joue et se gagne, c’ est la règle que nous nous sommes fixée avec mes partenaires pour ce samedi soir. La sérénité nous habite avant ce match.
.
Je suis personnellement habitué à ce type de rencontre, j’ ai de l’ expérience pour ce rendez-vous. Dans l’ effectif actuel, nous avons beaucoup des jeunes qui n’ ont jamais joué sous pression et devant un grand public comme celui du WAC. Mon rôle est de leur donner le moral. Je leur dirai que ce public chaud bouillant ne descendra pas sur terrain pour jouer. La clef du succès, ce ne sera rien d’ autre que la maîtrise individuelle et collective”

Rédaction

+243990210011

Partager l'article/page

Pas de commentaires