INPP : le DG Maurice Tshikuya “reconnu chantre des Innovations pour l’Émergence et le développement humain”

15

Il reçoit cette fois-ci, un trophée purement congolais.

Trophee top 50 DRC mediafricain. Une initiative des professionnels des médias qui reconnaissent les prouesses de cet homme qui a prouvé ses capacités et sens managérial pour booster une entreprise en faillite, comme ce fut l’INPP, il y’a 30 ans.

La Conférence Permanente des Journalistes Politico-parlementaires reconnaît l’apport de certains fils et filles de la République dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable. Maurice Tshikuya Kayembe mérite le trophée Top 50 DRC mediafricain. Malheureusement, aucune personne ne l’a representé à la cérémonie.

Depuis son avènement à la tête de cet établissement public, l’INPP, Maurice Tshikuya ne cesse d’apporter du tonus visible à travers chaque axe de son secteur, notamment, le Projet de modernisation de l’offre de formation professionnelle en RDC,
Afin de répondre à la demande des jeunes et aux besoins de main-d’œuvre qualifiée des entreprises au Congo a indiqué le président de la CPJP ZONE AFRIQUE lors de la prestigieuse cérémonie de remise du trophée Top 50 DRC mediafricain organisée chez Africana Palace.

En effet, selon Maria Pembe membre du jury des journalistes œuvrant au sein du parlement congolais l’Institut National de Préparation Professionnelle (INPP) est devenu viable depuis quelques
années.

Le taux de croissance démographique reste élevé (3 % par an). Chaque année, entre 1 et 2 millions de personnes intègrent le marché du travail grâce à l’INPP.

Le problème de capital humain représente un véritable défi pour les autorités congolaises car il peut aggraver la crise économique, sociale et sécuritaire que traverse déjà le pays.

L’INPP grâce à l’apport du Directeur Général, Maurice Tshikuya Kayemba, cet établissement public chargé d’assurer le perfectionnement, l’employabilité, l’amélioration des compétences et la promotion professionnelle des travailleurs adultes et d’apprentis sans emploi apporte des solutions aux attentes du chef de l’État.

Sous la tutelle du ministère de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale, il dispose pour cela d’un réseau de treize centres de formation répartis dans l’ensemble du pays.

En effet, l’augmentation des effectifs et la modernisation de ses infrastructures imposent à l’INPP un saut qualitatif majeur en termes de gestion et de management.
Michael Bakemba

LGC
+243990210011

Partager

Pas de commentaires