Haut-Uéle Gouvernorat : le sénateur Christoph BASEANE NANGAA plébiscité par les chrétiens d’ISIRO

Alors que certains se donnent aisément *à* des pratiques fetichistes, maraboutage, intimidations et des discours démagogique et mensongères, ce dimanche 17 mars, le nouveau Sénateur Christophe BASEANE NANGAA, Candidat Gouverneur favori à de la Province Haut-Uele est allé rendre grâce à Dieu à la Paroisse Sainte-Anne d’Isiro pour sa brillante élection comme Sénateur.

Au deuxième dimanche du temps de carême, l’homélie a planché sur le récit biblique Mt 17 : 5 < comme il parlait encore , une nuée lumineuse les couvrit. Et voici , une voix fit entendre de la nuée ces paroles : celui ci est mon Fils bien aimé, en qui j ai mis toute mon affection : écoutez le!> Un passage biblique qui met Christophe BASEANE NANGAA, plébiscité par les Haut-Uelois qui l’appellent affecteusement # Moise le libérateur #, au coeur de leurs préoccupations. Il ne cesse d’impacter et de communier avec sa base.

Prenant la parole dans ce temple de Dieu, ce candidat gouverneur favori a demandé aux chrétiens qui aspirent au CHANGEMENT de prier pour lui car la tâche qui l’ attend est lourde . Il sait qu’avec le soutien de tous, il saura relever le défi de la reconstruction de la province qui peine à décoller à cause d’une gestion calamiteuse instaurée par les ennemis du développement du Haut-Uele.

Juste après la messe, le MOISE DU HAUT UELE accompagné du Père Samuel, curé de la paroisse* a visité le quartier NGOSAMU où la population vit dans des conditions inhumaines . Sur place, une réunion de crise a été organisée avec des orientations claires données par l’honorable Sénateur pour une amélioration des conditions.

L’avènement de Christophe BASEANE NANGAA à la tête de la province du Haut-Uele est plus qu’attendu par la population qui ne jure que par le CHANGEMENT à l’instar du changement obtenu à la tête du pays mais aussi à la tête de l’Assemblée Provinciale du Haut Uele.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse