Haut-Uélé: Christophe Baseane Nangaa promet la réouverture du poste frontalier de ABA dans le territoire de Faradje.

C’est au pied du mur qui sépare la RDC du Sud Soudan, que le Gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a tenu la réunion du comité provincial de sécurité élargie aux services de frontière pour analyser municieusement la question de la réouverture du poste frontalier de ABA dans le territoire de Faradje.

Cette visite a permis à l’autorité provinciale de palper du doigt les réalités de cette contrée réputée stratégique non pas seulement pour la province mais aussi et surtout pour tout le pays.
Juste après cette réunion importante qui a balisé le chemin pour une solution idoine, le patron de l’exécutif du Haut-Uele n a pas dérogé à sa règle, celle de communié avec ses administrés à travers un meeting populaire. Fidèle a son style pragmatique, CBN a dans son allocution devant le bureau de l’agglomération fait savoir à la population que son objectif est de réhabiliter le tronçon Isiro-Mungbere-Watsa-Faradje-Aba pour permettre aux populations de circuler librement.
Toujours dans cette cité frontalière, le Gouverneur a coupé le ruban symbolique du bâtiment rénové de l’hôpital Général de Référence de la cité avant de visiter le camp des réfugiés de Meri où sont logés 36 000 Sud soudanais répartis sur 19 blocs étendu sur une superficie de 6Km2.

« Quand la maison du voisin brûle, il faut tout faire pour éteindre le feu. Nous sommes des frères africains, nous ne pouvons pas vous abandonner d’autant plus que notre hospitalité est légendaire. Nous saluons votre comportement jusqu’à présent par rapport aux autres réfugiés qui se livrent aux activités subversives contre les pays d’accueil», a déclaré le Gouverneur, Christophe Baseane Nangaa devant les représentants des réfugiés avant de saluer l’apport du HCR dans la prise en charge de ces personnes en situation difficile.

Très emis par ces paroles, les représentants des réfugiés se sont dits satisfaits par la visite du numéro un du Haut-Uele dans ce site et promettent de regagner leur pays dès que la paix sera rétablie.

En véritable infatigable , Christophe Baseane Nangaa a fait le tour du camp pour s’imprégner des conditions de vie de ces réfugiés avant de convoquer une réunion d’urgence avec notamment, les responsables du HCR, de la Commission Nationale des Réfugiés (CNR), du comité provincial de sécurité et les autorités locales pour faire le point de la situation.

Ce vendredi, il devra entamer l’étape de Dungu avant Niangara, Rungu puis Wamba.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires