Handicap International et sivo célèbrent la journée de la vue. thème interne ” en cas de troubles visuels chez les enfants, consultons tous un spécialiste “

76

Ce mois, est un mois consacré également à la vue. Cette journée est une occasion pour le ministère en charge des personnes vivants de l’handicap de procéder à la sensibilisation de la population ayant des problèmes visuels. C’est dans ce cadre qu’handicap international et Sivo ont lancé la campagne pour la consultation des enfants à l’âge scolaire dont leurs parents ont constaté le problème de vue.

Pendant deux jours soit du 9 au 10 octobre 2019, plus de 250 enfants et leurs parents sont consultés gratuitement à Gombe sur avenue de la justice non loin de l’ancien ministère du genre, famille et enfant.

En effet, retrouvez de prévention santé pour chaque âge particulièrement chez les enfants auprès des spécialistes du secteur tel que SIVO et d’autres bureaux de consultation de la capitale.

Il faut pour chaque parent suivre l’évolution visuelle de son enfant, c’est important révéle un médecin traitant membre de Sivo.

Votre enfant à l’âge scolaire ne voit pas bien, le plus souvent d’un œil : on parle d’amblyopie fonctionnelle.
L’amblyopie fonctionnelle : du grec « vue faible », est une insuffisance grave de l’acuité visuelle d’un œil par non stimulation d’une voie visuelle dans l’enfance.

Il est impératif de détecter cette affection avant l’âge de 1 an car le risque est une perte totale de la vision de l’œil concerné. Après l’âge de 3 ans, il sera beaucoup plus compliqué de pouvoir la rééduquer.

Au-delà de 5 ans, l’amblyopie s’installe, la récupération est partielle. Après 7 ans, la situation est définitive… Veillez dans ce cas à soutenir votre enfant dans son apprentissage scolaire, il doit apprendre à surmonter cet « handicap » visuel pour que justement il ne le vive pas comme un « handicap ».

Il y’a également des cas où
votre enfant voit flou et déformé. Cette perte de netteté s’applique aussi bien à la vision de loin qu’à la vision de près. Ce défaut visuel lui fait confondre des lettres comme le F et le P, ou le H et le M…

Si cette hypermétropie est importante, votre enfant ressentira une fatigue visuelle anormale, des maux de têtes, des larmoiements et il risque le strabisme…
En savoir plus sur l’hypermétropie

Votre enfant a des difficultés à distinguer certaines couleurs comme le rouge, le vert, le bleu (très rare). Cette anomalie génétique touche principalement les garçons car elle est liée au chromosome X : la femme possède 2 chromosomes X, le plus souvent 1 seul porte l’anomalie, le daltonisme ne se révèle pas.

Le daltonien ne confond pas le rouge et le vert comme le grand public peut l’imaginer, mais sa vision globale est composée de nuances de jaune et de bleu.

Seul un test de vision des couleurs réalisé par votre ophtalmologiste peut dépister ce défaut visuel. Le test peut-être le test d’Ishihara qui présente des planches de couleurs avec des chiffres perceptibles qu’avec une bonne vision des couleurs.

Pourquoi est-il important de traiter les
troubles de la vue dès le bas âge ?
Parce que la vue joue un rôle à tous les stades du dévelop – pement de l’enfant, une négligence d’un trouble de vision pourra entraîner :
Des difficultés ou lenteur dans l’apprentissage.
Risque plus élevé de décrochage scolaire.
Des risques de développement psychomoteur.
Problème d’interaction avec les gens et de comportement en société.

Bien voir à toutes les distances, sans avoir besoin de manipuler sans cesse ses lunettes, devient de plus en plus une nécessité quand les yeux sont fatigués. Les nouvelles possibilités offertes par les verres progressifs permettant maintenant à tous les presbytes.

L’oeil peut être considéré comme le prolongement du cerveau car la région du cortex affectée à la vision possède autant d’éléments indépendants qu’il en existe dans la rétine. Les stimuli lumineux sont transmis au cerveau par plus de 7 millions de fibres nerveuses.

Les nouvelles possibilités offertes par les verres progressifs permettent maintenant à tous les presbytes, de converser l’essentiel de la vision qu’ils avaient jusqu’alors.

Au delà, lorsqu’on lève les yeux pour regarder plus loin, la vue devient de plus en plus trouble, et l’on est obligé d’abaisser ou de soulever des lunettes pour retrouver une vision nette.

Thierry kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires