GRÂCE À LA MISSION DE CONTRÔLE DE GESTION DE L’IGF, RTNC : FREDDY MULUMBA ESPÈRE AMÉLIORER L’IMAGE DE CET ÉTABLISSEMENT PUBLIC

25

Une mission de contrôle de gestion de l’Inspection générale des finances (IGF) va être dépêchée à la Rtnc, à partir du 02 août 2021. « A cet effet, nous vous prions de bien vouloir instruire tous les responsables de vos services compétents aux fins de nous permettre, sur support électronique ou en format papier, les documents et renseignements repris sur la liste en annexe. Il convient de préciser que cette liste n’est pas limitative et sera complétée, autant que de besoin, au grè de l’évolution de la mission sur le terrain », indique cette correspondance de l’IGF réceptionnée par le Directeur général a.i de la Radiotélévision nationale conglaise (Rtnc), à Kinshasa-Lingwala.

Il sied de souligner que cette mission d’audit est une aubaine pour le Directeur général a.i qui a la lourde mission de conduire ce bateau. Les leçons qui seront tirées de la gestion de cet établissement public, lui permettront de bien poser le diagnotic et de chercher des actions à poser. Point n’est besoin de rappeller que dans la plupart des établissements, de même que la Rtnc, la gestion fait souvent défaut et le service de comptabilité n’existe que de nom.

Lorsqu’on sait que dans les établissements publics comme la Rtnc par exemple, le Directeur général adjoint n’a pas de signature, les dépenses, mieux la gestion incombe au Directeur général, et à une moindre mesure au Comité de gestion, on n’a qu’à comprendre que le souci de cet audit reside dans la volonté d’éclaier les choses, pour que chacun en ce qui le concerne, assume ses responsbailités.

Force est de souligner que cette enquête intervient pendant que le Directeur général, la principale personne qui engage les dépenses, et qui connaît mieux la situation de la tresorerie, n’est plus de ce monde. Même si des fautes de gestion sont dénichées, rien ne sera fait contre le mort, surtout qu’on ne fait pas de procès aux morts. Toutefois, les conclusions de l’audit ainsi annoncé, serviront à améliorer la gestion de cet établissement public, qui n’est pas condamné à demeurer un canard boiteux.

Le grandcongo

Partager

Pas de commentaires