FSIR-Chérubin Okende s’adresse à la Coalition au pouvoir, “le peuple a droit à une nouvelle espérance fondée sur la politique guidée par l’éthique et le souci du bien-être collectif.

148

le bien du peuple est relégué au second plan ”

Le Front Social des Indépendants Républicains (FSIR) à rappeler aux ténors de la coalition qu pouvoir que ” le peuple congolais a droit à une nouvelle espérance”. Une intervention de Chérubin Okende après avoir constaté des dissensions au sein de la coalition au pouvoir FCC-CACH.

Pour le parti cher au Député national, Chérubin Okende, les escalades verbales observées ces derniers temps entre les deux familles politiques, ne présagent pas un lendemain meilleur pour le peuple congolais qui aspire au changement.

“L’opinion nationale constate avec amertume que tous ces débats qui opposent les ténors de la passion du Congo (FFC Ndlr) aux adeptes du “le peuple d’abord” (CACH Ndlr) n’augure rien de reluisant pour la population congolaise dans son ensemble au regard des attentes nées durant la période électorale”, a fustigé le FSIR dans un communiqué transmis ce jeudi 30 janvier au site Legrandcongo atravers Ben S. le chargé de communication.

Le parti de Chérubin Okende constate à ce jour que ” le bien du peuple congolais est relégué au second plan derrière les appétits voraces des uns et du désir d’amasser le plus rapidement possible, des autres. Tout ce que les uns proclamaient hier pour conserver le pouvoir et ce que les autres entonnaient pour conquérir le pouvoir, s’avère aujourd’hui n’être que la poudre de perlimpinpin”, a-t-il déploré.

Cependant, le Front Social des Indépendants Républicains (FSIR) fait rémarquer que ” les congolais ont droit à une nouvelle espérance (Elikya ya sika), fondée sur l’action des politiques guidée par l’éthique, le souci du bien-être collectif, la sincérité dans le combat pour un idéal commun noble, la culture de l’essentialisme républicain (loyauté envers la République) ; des politiques qui fondent leurs croyances sur le leadership collectif, immergées dans la vision du “Tout pour Tous” Omnia Omnibus, la devise pastorale du Cardinal Fridolin Ambongo Besungu”.

Le parti membre d’Ensemble pour le Changement conseille à la jeune génération qui veut servir la RDC, d’incarner cette vision républicaine, la raison mème de la nouvelle espérance de tout un peuple. Quand on “s’oublie soi-même pour donner la priorité à tous”.

Pour le FSIR, il faut adhérer dans le combat en toute sincérité avec un coeur bien disposé pour promouvoir le bien de tous.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires