Felix Tshisekedi ouvre les consultations : les forces négatives M23 et autres exigent leur participation pour stopper les bruits des bottes dans l’Est? Modosa Buda

99

Nous venons de constater sur votre site depuis ce dimanche 25 octobre 2020, une liste provisoire des personnalités et partis politiques qui pourraient faire partie des concertations du Chef de l’Etat.

Le regret est le notre de constater que dans cette prévision, les organisateurs n’ont pas tenu compte des representants des groupes armés.

Nous pensons que quelques soient les arrangements et pourparlers qui peuvent avoir lieu sans tenir compte de cette branche sociale, au finish c’est un échec dans le sens que sans sécurité/paix, il n’y a pas de développement/stabilité des institutions.

Nous n’avons jamais cessé de montrer que si l’insécurité persiste à l’Est c’est uniquement l’absence de volonté politique.

Nous n’avons jamais cessé d’écrire et de proposer des pistes de solution pour le rétablissement de la paix à l’Est mais personne ne nous prête oreilles et voici encore que ceux qui dressent la liste n’enfont même pas allusion et pourtant c’est un secteur très très important pour le décollage du pays.

Nous avons représenté ces groupes armés à partir des Concertations Nationales de 2013 (voir copie ci joint)

nous avons donné le meilleur de nous mêmes mais il n”y avait personne et alors personne pour s’approprier cette problématique et au finish la situation est revenue pire qu’elle a été.

Nous pensons que si réellement le chef de l’Etat veut a tout pris faire décoller la République à travers les Concertations, ignorer cette branche c’est une imprudence totale et c’est previsiblement un signe d’échec d’avance.

Sûr que nous sommes des personnes sans voix et tout ce que nous pouvons donner comme idée peut ne pas être pris en compte mais nous ne cecerons jamais de lancer les cris d’alarme. L’expérience rend sage, dit on.

Pour rappel, si le CNDP s’est transformé en M23 (sans oublier comment ils avaient fait asseoir la République) c’est parce-que les dirigeants/décideurs avaient négligé les recommandations et conseils donnés. Voici qu’aujourd’hui c’est une épine qui gangrène le gouvernement congolais.

LGC RÉDACTION
Gauthier Mascotte Mukendi
+243990210011

Partager

Pas de commentaires