FCC-ECC : deuxième face à face Néhémie Mwilanya-Bokundoa.

289

Ils se sont rencontrés. Un face à face qui prédit un paysage de réconciliation entre le FCC et l’ECC.

il faut dire que cela se chuchotait depuis plusieurs jours.

Cette-fois ci, ils ont eu un échange fructueux ce mardi 03 Mars 2020, en début d’après-midi.
Le Coordonnateur National du FCC, le professeur Néhémie Mwilnaya appris langue avec André Bokundoua, Numéro un de l’Eglise du Christ au Congo.

Suite au réchauffement des relations entre le FCC et l’Eglise Catholique, plusieurs analystes avaient trop vite conclu au recul de l’ECC dans la stratégie de la première force politique du pays. Et pourtant, insiste un député du FCC, les conclusions de la retraite politique de Mbuela ne se résument pas à choix au détriment de l’autre. Elles traduisent plutôt la volonté du FCC de nouer des relations constructives avec toutes les confessions religieuses.

Autant donc prédire qu’après l’ECC, le FCC fera le tour des autres forces religieuses afin d’échanger sur la République Démocratique du Congo. Pour séraphin Mabi, militant d’opposition aujourd’hui Kabiliste, c’est une stratégie intelligente car elle renforce les liens entre cette plateforme politique et des leviers fédérateurs reconnus sur l’ensemble du territoire national.

Les observateurs de la vie politique congolaise n’oublieront pas que l’ECC a toujours entretenu des relations de proximité avec le régime du Président Honoraire. Les hommes changent mais les convictions sont restées les mêmes. Ainsi, c’est sous la mélodie de violons parfaitement accordés que les deux personnalités se sont entretenues aujourd’hui. Rien à filtrer de cet échange particulièrement long.

Les curieux de potins politiques ne seront donc pas servis cette fois-ci. Il fallait s’en douter ! Le Coordonnateur National du FCC préfère exceller dans la discrétion silencieuse. Il faudra plutôt être attentif à la lecture des prochains évènements en RDC. Qui sait, peut-être l’entretien de ce jour aura déjà produit des fruits. En attendant, le FCC marque encore des points précise le confrère Tony Banza.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires