FCC-CACH vers un nouveau train de négociations au delà de l’escalade verbale qui risque d’envenimer la situation. ? À lire.

230


Le potentiel

Les faucons du FCC et du CACH parviendront-ils à s’entendre pour sortir de la crise ? Au lendemain de l’annonce de l’ouverture de la retraite de l’UDPS, l’opinion tant nationale qu’internationale a prôné la dissolution du mariage « FCC-CACH ». Quel que soit le calme du chef de l’Etat Félix Tshisekedi, les cadres de la coalition « FCC-CACH » se livrent à l’escalade verbale qui risque d’envenimer la situation.

Selon un cadre du CACH, il sied de rouvrir une autre brèche des pourparlers avec les dignitaires de Joseph Kabila pour tenter de « réchauffer l’accord FCC-CACH ». « Etant en désaccord des idées avec nos alliés du FCC, l’urgence s’impose pour le président de la République de prendre au sérieux les désidératas des Congolais, en améliorant la situation socioéconomique, au lieu de rester guidé par ce fameux accord qui a accouché d’une souris », a révélé un haut cadre du CACH qui a requis l’anonymat.

Le temps presse, d’autant plus que la situation socioéconomique empire et la tension « FCC-CACH » prend une autre allure. Cela revient au chef de l’Etat de décider autrement pour agir, soit rompre avec son partenaire Joseph Kabila ou imposer des mesures coercitives. Donc, l’actuel chef de l’Etat se trouve devant un dilemme.
Reconnaissant le niveau de la crise entre le FCC et CACH, le coordonateur de la plateforme de Joseph Kabila, Néhemie Mwilanya, opte pour des pourparlers avec le camp de Félix Tshisekedi afin de désamorcer la crise.

La panique du FCC.

Face à cette situation, le camp de Joseph Kabila joue à l’apaisement alors que la polémique enfle sur l’éventualité de la dissolution de l’Assemblée nationale. Félix Tshisekedi est ainsi menacé de procéder à la dissolution du Parlement. Des ONG de droits de l’Homme sont montées en créneau afin de pousser le chef de l’Etat à agir. Cela s’ajoute la menace brandie par Félix Tshisekedi à Londres ayant appelé à une réplique de la présidente de cet organe.

FCC est coincé ! Le chef de l’Etat va jouer son rôle pour répondre aux problèmes que connait la population congolaise.

Hervé Ntumba

Rédaction
LGC
+243990210011

Partager

Pas de commentaires