*Espace médiatique en RDC : Alain Lino MWAMBA LOMBE. 10 ans de sacrifices. Témoignage de Thierry KASONGO*

    588
    0
    Partager

    Alain Lino ( Marcyneil ) MWAMBA LOMBE ” est sur une bonne voie, pourvu que Dieu lui prête encore vie”. Moi personnellement je salue ses prestations combien appréciées par des milliers congolais. Voilà aujourd’hui je témoigne les valeurs et bonnes qualités cachées dans cet homme que j’ai découvert sur terrain.

    *Qui est-il, ce jeune journaliste Alain Lino ( Marcyneil ) ?*

    D’une trentaine révolu, généralement calme et doux, mais quelque peu à la défensive, Alain Lino MWAMBA LOMBE, jeune journaliste Congolais a un parcours qui laisse croire à un avenir meilleur après 10 ans de carrière professionnelle, pourvu que Dieu lui prête encore vie.

    *Notre première rencontre, je découvre Alain Lino et sa charmante fiancée : très intéressant….*

    Un homme généreux et ouvert, sous un petit sourire, lorsque je l’ai rencontré dans un restaurant de la place au centre ville de la capitale Congolaise sur rendez – vous et en compagnie de sa charmante et tendre fiancée, professionnelle des medias elle aussi et détentrice d’un graduat en science de l’information et communication option journalisme et licence en communication des organisations, très attentive aux questions posées à son homme et prête à intervenir comme aide mémoire. Très courtois Alain Lino prend la parole : voici ma fiancée, et moi, c’est Alain Lino, je suis journaliste de télé 50. Suis ravi de partager ensemble avec vous ce moment d’échange sur un sujet professionnel, l’ambiance était de fête, merci.

    * Premiers pas dans la profession*

    Alors qu’il venait de débuter en janvier 2007, à BRT AFRICA, télévision autre fois émettant en RDC sous le management de Baudouin Ebeli Popo, qui malgré tout, novice dans le domaine, s’était offert les services de Jean Thierry Monsenepwo, un jeune plus tôt dynamique, qui en sera pendant longtemps directeur général. Et c’est de là que tout est parti, c’est fut le début d’une histoire pour ce jeune homme, qui, après quelques années passées à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication, IFASIC, devrait apprendre et concilier la théorie à la pratique dans un monde où tout était à peine à sa portée, mais il fallait avoir du crant pour comprendre comment sa marche et s’adapter.
    2 ans et 9 mois, sera le temps qu’il passera dans cette maison de presse en prestant d’abord à la radio puis à la télé aux côtés notamment de Paulette Kimuntu, Marlon Katshamu, Eric Ambango, Sage Gayala et Casdien Tribunal, ces derniers qui n’ont pas hésiter chacun, d’une manière ou d’une autre à donner un coup de pouce à “Lino” dans son apprentissage.
    Vite celui qui se fait appelé aujourd’hui “le journaliste sur mesure” va se faire de la place dans le collectif.

    *Pratique et adaptation dans ce secteur. Un professionnel arrive.*

    Des premiers passages à la Radio, des Flash infos au journal puis des reportages commentés télé radio et finalement la revue de presse.
    Et c’est de là que tout est parti, un nouveau professionnel des médias a vu le Jour en RDC.
    De BRT AFRICA, c’était une croisière de simple rédacteur de journal à rédacteur en chef ou directeur d’infos, en passant par stagiaire à journaliste reporter ou encore, journaliste reporter et présentateur, il a fait du chemin.
    En 10 ans, c’est sont des médias et agences, à l”occurrence de BRT/AFRICA, AGENCE JT 21, CEBS, RTGA TELE et en fin du simplement Congolais depuis août 2012 à nos jours à la télé puis Espace 50 où Linus -comme l’appellent quelques rares personnes, et moi je le nomme LINOVANTOURA, il preste comme journaliste, reporter et présentateur jusqu’à aujourd’hui.

    *il apporte son savoir faire dans la communication de l’actuelle Présidente de l’UPJ, Francine Muyumba*

    Depuis 5 ans nette, Alain Lino, hormis les services depuis près de 4 ans aux côtés de l’actuelle Présidente de l’UPJ, la Congolaise Francine Muyumba dont la collaboration est également pour beaucoup dans le parcours professionnel de notre jeune prodige si il faut se permettre de l’appeler comme ça.
    Dans son actif, plusieurs couverture d’événements; le sommet de la SADC en RDC nous sommes en 2008, les festivités du Cinquantenaire de la RDC en 2010 ou encore la première messe du cardinal Laurent monsengwo au stade des martyrs de la pentecôte. Dans cette liste qui n’est pas exhaustive, l’on note trois sommets des chefs d’États et des gouvernements de l’Union Africaine des janvier 2015, 2016 et août 2017. L’on peut aussi ajouter le sommet mondial des femmes au Brésil, le dialogue intergénérationnel au parlement africain à Mindrand en Afrique du Sud ou encore le sommet des jeunes Afrique- Chine à Arusha en Tanzanie. En tout, c’est sont plus de 30 voyages nationaux et internationaux que l’on ne saura citer ici.

    *10 ans de sacrifice, 10 ans des durs labeurs, 10 ans d’énormes souvenirs*

    Parce qu’il fallait se battre très souvent en solo et compter sur quelques connaissances, encouragements et soutiens de la famille ainsi que celui de quelques amis, le cas de Floride Nzantoto par qui il est passé pour être recruter par Jean Marie Kassamba, patron de l’Espace 50 que lui même qualifie de vrai génie de la presse car l’homme au delà de parvenir à changer la donne dans l’espace médiatique congolais en général, a fait montre d’une maîtrise managériale incontestable valorisant aux yeux du monde le talent non seulement du congolais mais surtout de sa jeunesse car le collectif de ce média, parmi les premières chaînes d’informations en Afrique centrale est composé en majorité des jeunes et chaque année des nouvelles figures font leur entrée dans le JMK ISLAND. Une politique de créativité que bon nombre de médias devraient suivre.
    Souvent bénéficiant des conseils d’un autre chevronné du domaine, en la personne notamment de Pathy Nkieri , Papy Lukebana ou encore Françoise Buela et Oscar Mbal journalistes à la RTNC, Radio Télévision Nationale Congolaise, Thierry KASONGO journaliste de télé 7, Marcyneil de son nom connu sur entre autre Facebook est déjà cité au nombre des jeunes présentateurs des grandes éditions du journal télévisé en RDC sur une liste où l’on retrouve notamment d’autres jeunes tel que Patrick Michel Mukuy des 20 heures à la télévision nationale.
    Tellement amoureux de ce métier, sa future femme est aussi du domaine, elle aussi présentatrice des infos à la télé.

    *Dieu seul est au volant de ce jeune journaliste*

    Très sûr de lui car étant Chrétien il renvoi les merites de son existence et sa survie à Dieu maître des temps et des circonstances. Loin de croire avoir atteint le sommet, Alain continu de travailler dure pour se faire un nom. Bénéficiaire de plusieurs formations, notamment sur les droits humains ou les NTIC et la télévision numérique en Chine, il compte dans les jours à venir, acquérir des nouvelles connaissances au niveau international pour comme il le dis lui même être au point et devenir un journaliste qui a totalement de la bouteille.
    Soucieux de voir les plus jeunes, bénéficier de son expérience, l’homme promet de participer à l’avenir à des conférences pour un partage de sa petite expérience qualifie t-il son parcours plus élogieux d’un jeune ambitieux au profit des plus jeunes. Car beaucoup ne cesse de lui dire qu’ils souhaitent être comme lui mais sans chercher à savoir comment a t-il fait pour en arriver là.

    *Pour sa nation : il invite la classe politique à la prise de conscience.*

    Pour ce qui est de la RDC son pays, la crise politique actuelle n’est que passagère. “Un jour on en parlera dans le passé, j’y crois fermement. Mais aussi j’en appelle à la conscience des politiques pour un consensus prônant l’intérêt suprême”.

    Excellent Ejiba Muntambwe & Thierry KASONGO

    Rédaction
    +243990210011

    Partager l'article/page

    Pas de commentaires

    Laisser une réponse