*Ensemble pour le Changement : 12 Coordonnateurs Régionaux installés par Pierre Lumbi qui exige la vulgarisation du programme alléchant du candidat à la présidentielle Moise Katumbi*

595

C’est une cérémonie avec des messages précis qui s’est déroulée au siège de G7, ce jeudi 26 avril 2018 à la satisfaction des heureux, en présence des hauts cadres de cette plate forme, et les sympathisants de Moise Katumbi. Une occasion pour le vice-président de l’Ensemble pour le Changement, Pierre Lumbi de procéder à l’installation de 12 Coordonnateurs Régionaux récemment nommés par le président d’Ensemble Moise Katumbi. Il s’agit des personnes ci-dessous : Gabriel Kyungu (Grand-Katanga), José Endundo (Grand-Equateur), Boris Mbuku (Grand-Bandundu), Jean-Claude M’vuemba (Kongo central), Franck Diongo (Kinshasa), Richard Kana (Grand-Kasaï oriental), Dieudonné Bolengetenge (Tshopo/Bas-Uele), Esdras Ezadri (Ituri/Haut-Uele), Grégoire Kiro (Nord-Kivu), Jean-Claude Kibala (Sud-Kivu), Joseph Tchomba (Maniema) et Claudel-André Lubaya (Grand-Kasaï occidental).

Ces coordinations régionales ne correspondent pas au nombre des provinces de la RDC.

Pour le secrétaire général d’Ensemble pour le changement, Delly Sessanga, le chiffre 12 étant magique, ces 12 coordonnateurs sont comme les 12 apôtres de Jésus-Christ avec pour mission spéciale de travailler, non seulement pour que Moïse Katumbi soit président de la république, mais également pour qu’Ensemble ait beaucoup de députés nationaux et provinciaux ainsi que de sénateurs.
Et à Pierre Lumbi, vice-président d’Ensemble pour le Changement, de rappeler que c’est la CENI elle-même qui a fixé la date du 23 décembre 2018 pour les élections. La communauté internationale et l’Ensemble en ont pris acte. C’est une date incontournable. Nous irons aux élections et Ensemble ne fait pas seulement de discours, il se prépare sérieusement. Notre conclave de mars dernier en Afrique du sud a ouvert une longue marche vers les élections. Nous n’avons qu’un seul candidat : Moïse Katumbi , déclare celui qui était ancien conseiller spécial en matière de sécurité du président Joseph Kabila.
Optimiste comme Gabriel Kyungu, Pierre Lumbi confirme l’arrivée de Moïse Katumbi au mois de juin prochain et sa candidature comme président de la république. Pour l’instant, nous attendons des signaux forts chez nos voisins de la majorité présidentielle. Ils doivent présenter leur candidat président de la république, le programme et même le bilan de deux mandats pour que nous commencions les débats a-t-il dit.

D’ailleurs, aucune manoeuvre ne sera accepter, on avance dans ce processus électoral tout en reculant. Nous allons poursuivre la lutte pour offrir à nos enfants un pays où il fait beau vivre. Mandela et les autres combattants de la liberté ont travaillé pour que le peuple respire, et 50 ans après le pays Afrique du Sud est respecté.
Donc, la lutte est longue.

Thierry KASONGO
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse