*” Élections, Cap vers le 23 DEC “. La population de la commune de MASINA s’approprie la machine à voter et exige l’indépendance de la CENI. Esther Ndalafina sensibilise*.

484

Le Consortium des femmes et les jeunes leaders de la Commune de Masina ont pris part active à la séance de sensibilisation sur le processus électoral, le calendrier électoral et la machine à voter. Une activité encouragée par madame la bourgmestre de cette commune Pilote de la ville de Kinshasa. Cette dernière a profité pour inviter ses administrés d’être participatif au processus électoral pour permettre la tenue des élections dans le délai convenu.

Les deux délégués des organisations de la société civile électorale à savoir BGPS, MNDL, CV et LIDEC ont remercié la population pour avoir répondu au rendez vous. Une séance de sensibilisation qui a eu pour cadre la salle communale.

La sensibilisatrice de la CENI, Madame Esther Ndalafila a fait savoir que le processus électoral se déroule normalement. Déjà, au mois le 5 novembre dernier la CENI avait publiée le calendrier électoral, mais aussi le parlement avait voté la loi électorale. Elle signale également, qu’ après l’enrôlement des électeurs qui s’est déroulée à-travers le pays la CENI avait enregistrée plus de 46 millions d’enrôler, et à l’issu du toilettage du fichier électoral, environs 5 millions des doublons trouvés ont été retiré dans le fichier brute. C’est ici l’occasion pour elle. de rappeler les dates importantes jusqu’au 23 décembre 2018, date butoir pour la tenue des élections. Il faut retenir que pour l’instant la loi portant répartition des sièges est sous examen au parlement a-t-elle révèle, tout en précisant l’importance que revêt cette loi qui définie le nombre des sièges par circonscription pour l’ensemble de 26 province du pays. Toute fois, elle indique, que le vote se fera un seul jour, chaque électeur passera une seule fois devant la machine à voter pour choisir le président, le député national et provincial. Et cela se fait dans moins d’une minute, c’est plus bénéfique. Voilà pourquoi la CENI veut la machine à voter, un outil indispensable. Sur ce, il exhorte les observateurs et les journalistes d’être présent dans les centres de vote pour la transparente des scrutins.

La population s’est dite déterminée d’aller aux élections les 23 décembre. C’est dans ce sens que les participants sont passés faire de stimulations pour s’approprier cette machine à voter qui apporte plusieurs avantages notamment la rapidité, et c’est moins coûteux. Nous bénéficions le temps, la transparence est requise, l’autonomie électrique, capacité des bulletins réduite insiste madame Esther Ndalafina.

Cette campagne Nationale d’éducation électorale sur les avantages de la loi électorale, le système de vote pour des élections crédibles, transparentes et apaisées, du 23 décembre 2018 est organisée par la Centrale Électorale dans le souci de permettre à chaque congolais dans cette commune de s’approprier la machine à voter.

C’est une satisfaction pour la Bourgmestre de cette commune qui demande aux femmes de s’activer pour faire triompher le Gender et la parité dans ce processus électoral.

Thierry KASONGO
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse