Élections 2018 : À la CENCO-Lisanga Bonganga Propose un Dialogue Inclusif, Me Peter Mbala réagit violemment. “Il doit arrêter sa folie du ventre”.

19

Lui Lisanga Bonganga n’a pas d’éthique politique pour proposer un schéma et parler d’une crise au pays. Il n’y a que lui qui a vu la crise politique et veut un dialogue pour qu’il soigne son ventre a réagit Me Peter Mbala Kabambi membre d’Ensemble.

En effet, Jean-Pierre Lisanga Bonganga, président de la Convention Chrétienne pour la Démocratie, (CCD) s’est rendu ce mercredi 26 février 2020 à la Conférence Episcopale Natioanale du Congo(CENCO) pour proposer la tenue « d’un dialogue inclusif », pour résoudre selon lui la crise issue des élections générales du 30 décembre 2018.

L’ancien ministre des Relations avec le Parlement a rencontré le secrétaire général de la CENCO, l’Abbé Donatien Nshole pour lui transmettre son souci de voir les prélats catholiques réunir les filles et fils de la République Démocratique du Congo autour d’une table pour palier à ladite crise, comme en 2016.

Me Peter Mbala Kabambi estime que cet ancien ministre oublie les époques. Le temps est passé, il faut éviter la politique de folie et du miel. Il a assez trompé la population, il doit revoir sa manière d’agir. JPL n’est pas un modèle pour proposer.

Lorsqu’il evoque des réformes sur le plan politique, économique dans le but de mettre un terme à la mauvaise gouvernance, aux pillages des ressources et à la corruption, pourquoi ne pense-t-il pas à la réforme de sa politique du ventre. Il doit être sérieux.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires