*ÉCOLE BATELA DE KINTAMBO : Les avantages de la machine à voter, plus de 200 élèves s’approprient. Me Noël Kaputu Ngombo “satisfecit”*

254

Ils sont appelés à comprendre le processus électoral et surtout la machine à voter, cet outil indispensable dans l’opérationnalisation des élections du 23 décembre prochain précise Me Noël Kaputu Ngombo membre de la plénière à la CENI. Ces enfants finalistes des humanités dans les écoles situées dans le rayon de Kintambo cimetière se retrouvent dans cette salle de l’école Batela en vue de renforcer leur capacité et comprendre le processus électoral en cours en RDC.

Une occasion pour plus de 200 élèves du secondaire de palper les réalités de la machine à voter. Après les explications claires par les membres plénière de la CENI y compris le responsable de la sensibilisation l’occasion était propice pour cette catégorie de la population de comprendre le processus.

Les enfants et quelques leaders de la Commune ont trouvé le moment pour poser toutes les questions autour de la machine et ses avantages.

Monsieur Noël de la CENI, a fait savoir que le processus électoral se déroule normalement. Pour permettre l’avancement du processus électoral, en date le 5 novembre dernier la CENI avait publiée le calendrier électoral. Après cet exercice combien important les deux chambres du parlement avait voté la loi électorale promulguée peu après par le président de la République. Dans l’optique d’atteindre ses objectifs la CENI avait lancée les opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs qui s’est déroulée à-travers le pays dans la sacrifice. Quelques agents de la CENI étaient victimes du mouvement terroriste Kamwina Nsapu dans le Kasai.

A l’issu de ce travail, la CENI avait enregistrée plus de 46 millions d’enrôler, et lors des opérations de toilettage et nettoyage du fichier électoral, environs 5 millions des doublons trouvés ont été retiré dans le fichier brute. Ils ont cependant rappelé les dates importantes jusqu’au 23 décembre 2018, date butoir pour la tenue des élections. C’est dans ce cadre qu’Il révèle les avancees significatives dans le processus avec la promulgation par le chef de l’État de la loi portant répartition des sièges, tout en précisant l’importance que revêt cette loi qui définie le nombre des sièges par circonscription pour l’ensemble de 26 province du pays.

Parlant des élections, le membre plénière de la CENI a précisé que le vote se fera un seul jour, chaque électeur passera une seule fois devant la machine à voter pour choisir le président, le député national et provincial. Et cela se fait dans moins d’une minute, c’est plus bénéfique.

Il fait voir aux élèves et leurs professeurs que la CENI veut la machine à voter car cet un outil indispensable. Sur ce, il exhorte les observateurs et les journalistes d’être présent dans les centres de vote pour la transparente des scrutins.

Après les exercices de stimulation les participants ont trouvé les mots pour promettre leur sensibilisation dans leur milieu respectif en vue de mobiliser la population aux élections avec la machine à voter, le 23 décembre.

La machine à voter apporte plusieurs avantages, a fait savoir une élève de 6 ème électricité, Honneur Musumba Kadindwe notamment la rapidité, et c’est moins coûteux. Nous bénéficions le temps, la transparence est requise, l’autonomie électrique, capacité des bulletins réduite.
Son collègue de la section pédagogique, Magloire Gauthier Kalanda pense qu’avec cette machine, il y aura la transparence et les élections seront apaisées le 23 décembre 2018. Moi, je m’approprie la machine à voter et je vais faire voir à mon père qui critiquer chaque jour cet instrument sous prétexte c’est une machine à voler les voix ajoute Christine Masudi de 5 ème commerciale.
C’est une satisfaction pour les organisateurs qui estiment que les élèves ont compris le processus en cours.

Thierry KASONGO
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse