Dossier Kasanji-Mokia : le Collectif des Mouvements Citoyens et les Ongd de la société civile s’insurgent contre la prise de position de Molendo sakombî.

Le ministre des affaires foncières, Aimé Molendo Sakombi apporte une confusion dans ce dossier déjà clos depuis plusieurs mois.

Le collectif des Mouvements Citoyens demande à ce dernier de bien vouloir respecter la procédure administrative et surtout d’éviter la politisation du secteur foncier et parcellaire en République Démocratique du Congo.

Le numéro un des affaires foncières devra bien comprendre la genèse de l’affaire au lieu de prendre une décision qui risque de lui rendre ridicule estiment le Collectif des Mouvements Citoyens et les Ongd de la Société Civile. Ils l’ont fait savoir dans une déclaration rendue publique ce mercredi 6 novembre 2019 à Kinshasa.

Après vérification auprès des instances qui traitent ce dossier, le collectif des mouvements Citoyens et les Ongd de la société civile révèlent que le sénateur Ngoyi Kasanji détient les certificats d’enregistrement et d’autres documents y afférents depuis plusieurs années.

Cette structure met en garde le ministre des affaires foncières qui devra tenir compte des principes des droits et la procédure d’acquisition. Quand à Mokia, le Collectif lui demande d’être sérieux au lieu d’organiser le spectacle théâtral en plein air.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires