Dossier Floribert Chebeya : les doutes persistes après les propos attribués par RFI aux 2 policiers impliqués. Voici le communiqué commun des 33 Ongd.

286

En effet, dans un communqué commun publié ce mercredi 10 février 2021 à Fatima, 33 ONGD de la Société Civile Congolaise , thématique JUSTICE, dont Justice pour Tous et Mouvements Citoyens NOTRE CONGO, RDC ELOKO YA MAKASI, A NOUS LE PAYS mettent en doute les propos attribués à deux policiers impliqués dans l’assassinat de Floribert Chebeya directeur exécutif de VSV et son chauffeur Fidèle Bazana.

Ces 33 Ongd de la Société Civile Congolaise se demandent Pourquoi les deux policiers ont pris du temps pour donner de telles révélations.

Et, s’il est vrai que les propos attribués par RFI à ces deux policiers, il serait souhaitable de laisser à la justice de faire son travail en toute transparence, équité, indépendance et libre d’esprit. D’éviter tout acharnement à fin de permettre à la justice de nous dire qui est le véritable auteur.

Selon l’idée de ce communiqué commun signé par 33 Ongd, les détracteurs politiciens et autres acteurs de la société civile doivent éviter également l’interférence et l’immixtion au delà des enquêtes déjà engagées par la justice congolaise.

Évitons tous de faire de ce dossier un marché de commerce pour se faire une santé financière ajoute ce communiqué conjoint.

À chacun, d’éviter la manipulation dans cette affaire car tous, nous devons défendre les valeurs républicaines et permettre à la justice de faire son travail.

Pour l’instant, les 33 Ongd exigent à la justice de faire librement son travail et dit non aux interférences des officines exprimées par d’autres structures de la société civile.

LGC
Gauthier Mascotte Mukendi
Contact Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires