Des injures de Jean Marc Kabund contre Joseph Kabila. “une analyse tronquée, c’est faux, le Sénateur à vie n’a pas été zappé par UDPS”. Legrandcongo

161
kabund2019

Introduit avec élégance et humilité par le secrétaire général Augustin Kabuya Mwana Buté, le président ai de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social UDPS, Honorable Jean Marc Kabund a, avec un ton sévère, souligné avec force que les partenaires du FCC jouent une double face, avec un jeu qui tente de bloquer le Chef de l’État; tantôt ils s’affichent comme partenaires, tantôt comme adversaires».

Jean-Marc Kabund pense que cette manière n’encourage pas l’unité au sein de la coalition.

Pour le Président intérimaire de l’UDPS/Tshisekedi, leurs partenaires du FCC soufflent le chaud et le froid, au point qu’il est difficile, pour le moment, de dire avec exactitude s’ils sont partenaires ou adversaires politiques.

Pour démontrer la volonté de l’UDPS et du CACH dans la mise en œuvre de cette coalition voulue par Félix Tshisekedi, le numero un du parti n’a que donné des exemples par rapport à la sincérité de son parti au sein de la coalition. Il a donné l’exemple de l’Angola et de l’Afrique du Sud où les nouveaux dirigeants ont tout fait pour renvoyer en exil ou arrêter les anciens présidents de la République. À cela, il a fait remarquer que le CACH mène sa coalition dans l’amour de la patrie et le respect des principes, toujours dans l’optique de faire réussir le mandat, le leur, étant donné que le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo n’a pas la majorité parlementaire. Dire que Jean Marc Kabund a zappé l’ancien président de la République, c’est un faux débat pour des gens qui cherchent à se faire voir.

À l’occasion de la «Journée spéciale de la base», il a indiqué que cette manière risquerait de pousser l’UDPS à fuiner dans le passer pour que certains acteurs politiques soient traquer par la justice. Pour faire rire la base, il lâche ” certains risquent d’apprendre à nager sur le fleuve Congo, d’ailleurs selon lui les canaux rapides sont disponibles pour aider ceux qui jouent avec le feu “.
«sur ce, Jean Marc Kabund a dit ceci à la base : sachez qu’à partir d’aujourd’hui, vous devez demeuré en alerte maximale, parce que nos partenaires du FCC affichent un double comportement; tantôt comme des partenaires, tantôt comme des adversaires. On ne sait plus s’ils sont adversaires ou partenaires. D’où, nous devons demeurer vigilants. Le mot d’ordre ne viendra nulle part ailleurs que par moi ou le secrétaire général Augustin Kabuya. Parce qu’il peut y avoir des faux mots d’ordre qui risquent de fragiliser le parti et distraire les combattants avec des manifestations de très faibles envergures.

Par conséquent, au delà du mot d’ordre du parti, donné à partir du siège ” Ne brûlez plus des pneus à chaque instant “.

” Ne perdez pas votre énergie pour des choses inutiles qui fragilisent notre pouvoir “.

Il faut savoir que nous sommes capables de renverser la tendance dans une seconde et mettre en déroute quiconque veut nous compliquer la tâche d’offrir à notre peuple le bonheur. D’ailleurs, au delà des nos réalisations palpables atravers le pays, nous avons déjà la gratuité de l’enseignement que nous devons soutenir. Aussitôt, le Président de la République pourra déclarer, la gratuité de la santé primaire.

Je rappelle à tous que, notre idéologie de la non-violence n’est pas synonyme de faiblesse. Celui qui viendra avec ses provocations va, à coup sûr, nous rencontrer sur son chemin. Advienne que pourra !, Déclaration de Jean-Marc Kabund.

Pour la coalition nous sommes de bonne foi mais, il faut savoir que :
“mumemi maki abundaka té, mais soki osakani nayé, akotia maki pempeni, po respecter ekota! ”

Notre Candidat était le ticket du peuple congolais. UDPS est le reflet de l’incarnation du peuple congolais, il est le parti populaire le mieux implanté, une machine politique qui n’a jamais eu des défaites. Voilà pourquoi la victoire de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est le couronnement de 37 ans de lutte noble. Je dis ceci, en 2011, Étienne Tshisekedi avait gagné les élections, et son pouvoir était confisqué. comment alors, ceux qui distribuent le pouvoir n’ont pas pu lui donné ? Et pourtant, ils avaient utilisés tous les moyens pour tripoter la constitution afin de se maintenir au pouvoir, jusqu’a tué les combattants au sein de la permanence.

Notre pouvoir, c’est le pouvoir du peuple pour le peuple et par le peuple. “Oyo aboyi yango asala mokili nayé a-t-il dit sous les applaudissements de la base.

Pour l’instant, nous n’avons pas besoin des polémiques. Nous avons besoin du travail pour le développement de la République.

Je n’intimide personne et je demande à chacun de ne plus sous-estimé la force de l’UDPS qui demeure la grande machine politique incontestable et incomparable

Une matinée Politique agrémentée par Héritier Watanabe et l’empereur Lelimba à la satisfaction de la base.

Dorine Nyembo
+243990210011

Partager

Pas de commentaires