De Joseph Kabila à Felix Tshisekedi, des faux investissements s’invitent à travers des collaborateurs confiants. “les victimes déposent la plainte”.

83

“la nation congolaise escroquée”

La mafia se porte encore très bien à l’ère du président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.
Pour cause ? Des faux investisseurs « intouchables bien connus et identifiés en Afrique » et « privilégiés » refont surface en République Démocratique du Congo, utilisant le même modus operandi du régime Kabila pour se servir et enfumer le peuple.

C’est dans ce cadre que suite aux revendications des travailleurs employés par la Société Américaine, Global Trade and Finance, In une plainte vient d’être déposée officiellement au près du PGR pour denoncer la mafia, le trafic d’influence et la corruption, une spécialité pour cette société. Une manière pour les victimes d’obtenir réparation des préjudices enormes causés par cette entreprise des investisseurs fictifs.

En effet, la Société Américaine, Global Trade and Finance, Inc, selon la même source, donnerait depuis quelques années des faux espoirs d’investissements en RDC et nargue les autorités atravers des collaborateurs bien identifiés qui les introduisent jusqu’à la présidence, à la primature et même chez certains ministres influents auprès du chef.

Profitant des relations et autres liens qu’ils ont avec les caciques de l’ancien régime et les tenants du pouvoir actuel en RDC, ces investisseurs opportunistes en profitent pour escroquer et causer du tort à nos compatriotes. Comment le président de la République peut réussir son programme tant vanté pendant sa campagne électorale atravers le pays, lorsqu’il est entouré par des hommes et femmes à la recherche des billets pour leurs longues poches.

Cette investisseuse Américaine d’origine Sud-Coréenne du nom de KUM JA LEE, CEO de la Société Global Trade and Finance, Inc. brave toutes les autorités et les lois du pays.

Selon l’avocat conseil des travailleurs, elle s’est liée d’amitié avec M. Justin OMOKALA, aujourd’hui député provincial au Sankuru pour l’ouvrir les portes jusqu’à rencontrer toutes les autorités du pays.

Il faut signaler aussi que cette dame use encore de l’influence des proches de l’actuel Président de la République et des autres autorités pour obtenir des audiences et ensuite se servir des photos, des protocoles signés avec les autorités pour escroquer d’autres investisseurs nationaux et étrangers.

Depuis 2017, la société Global Trade and Finance a fait signer des MOU (protocole d’accord) aux autorités, en l’occurrence les gouverneurs de provinces et les ministres.

L’on se souviendra de la photo de l’ancien Ministre de développement rural, Justin Bitakuira qui avait fait le buzz sur les réseaux sociaux.

Sous l’ancien régime, cette société a amené toutes sortes des projets dans le domaine des infrastructures routières, aéroportuaires etc. Mais aucun d’eux n’a été réalisé jusqu’aujourd’hui. C’est de la mafia pure et simple.

Depuis l’arrivée au pouvoir du Président Fatshi, c’est encore des faux investissements que cette dame amene. Au mois de mai de l’année en cours, aux cotés du Gouverneur Jentiny Ngobila, Madame Kum Ja Lee a promis du travail aux congolais. Rien n’est fait jusqu’à cet instant.

Pire encore, au mois de juillet dernier, elle a accroché le Gouverneur Juness Maweja du Kasaï Oriental pour obtenir sa signature d’un MOU. Il reste à savoir si ce dernier a mordu à l’hameçon.

Tout recemment, c’est Pius Muabilu, l’actuel ministre d’urbanisme et habitat qui a signé un MOU avec la société. Qui fait le suivi et évaluation des gros projets annoncés chaqu’année par cette dame courageuse ?

Tout porte à croire que rien n’est sérieux et que cette société se moque de nos autorités qui sont prises dans son jeu.

Tout ceci entame la crédibilité du chef de l’Etat et de la République Démocratique du Congo. Je craint le pire!

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires