*Crise au sein de l’AFDC : Le ministre Modeste Bahati appelé à respecter le texte du parti qui l’empêche à prendre position pendant cette période. Le député Daniel Furha*

310

Les députés de l’Alliance des forces démocratiques du Congo 12 au total exigent le respect des textes du parti notamment le status et ROI. L’élu de la Grande Province Orientale, de l’ ITURI en particulier, Daniel Furha souhaite voir l’ autorité morale prendre distance de certaines prises de position car le statuts ne l’autorise pas surtout que depuis 2015, il avait laissé la charge du parti dans les mains d’un autre cadre du parti Placide Tshisumpa. Dans une interview jeudi à Kinshasa, Le député national de cette circonscription électorale n’ apprécie pas certains agissements de Bahati Lukwebo caractérisés par les exclusions et auto-exclusions des cadres du parti sans se référer aux organes habilités, particulièrement le statuts et ROI.

Après avoir balayé l’idée selon la quelle Aubin MINAKU est le tireur des ficelles dans cette affaire, Daniel Furha dans un langage précis rappelle que les victimes de ces décisions unilatérales, faites à l’encontre des lois du pays et la constitution, à savoir : Joseph Kokonyangi Witanene et Placide Tshisumpa sont toujours considérés comme étant membres actifs du parti.

Pour lui, le ministre du plan n’a pas le pouvoir, ni qualité d’engager l’AFDC auprès des tiers, car la charge était attribuée à placide Tshisumpa.

C’est dans ce sens qu’il exige la constitution d’ un comité de crise pour clarifier la gestion du parti en cette période de crise multiforme. “Je n’encourage pas ni Bahati, ni Kokonyangi ni Tshisumpa, mais je demande à chacun de respecter les textes du parti” a-t-il dit.

Thierry KASONGO
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse