Crédibilité du processus électoral : La Commission Électorale Permanente de l’UDPS formule quelques recommandations. Jacquemin Shabani

38

Le processus électoral de 2018 était “plus acceptable” que celui de 2011indique Jacquemin Shabani qui reconnaît toute fois les difficultés rencontrées par la CENI pour y parvenir, au delà des contentieux.

Participation de l’UDPS au processus électoral 2018 : évaluation et perspectives, tel est le thème de la conférence de presse animée par Jacquemin Shabani, responsable de la
Commission électorale permanente (CEP) de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS).

Dans son exposé, Jacquemin Shabani, président de la CEP/UDPS, a apprécié le processus électoral en cours comparativement à celui de 2011 qui fut catastrophique.
L’UDPS selon cet ancien secrétaire du parti à l’époque d’Étienne Tshisekedi, considère que, comparé au cycle de 2011, dans son ensemble, le processus électoral se passe jusqu’ici de manière plus acceptable.

” Nous sommes cependant d’accord avec la majorité des observateurs qui relèvent qu’il y a encore de nombreux aspects à améliorer », a déclaré Jacquemain Shabani qui encourage la République dans sa vision de prendre en charge les élections au pays.

Les recommandations pour améliorer le processus à venir,

Rendre plus pratique la procédure d’inscription des candidatures ;
Publier, au plus tard 6 mois avant le vote, la cartographie électorale ;
Renforcer la vulgarisation de la loi électorale et ses mesures d’application ;
Subventionner les partis et regroupements politiques ayant atteint le seuil national ;
Améliorer sensiblement la procédure d’accréditation des témoins ;
Remettre à chaque témoin accrédité une copie certifiée des résultats ;
Renforcer la vulgarisation sur l’utilisation de la machine à voter ;
Rendre effectif le cadre de concertation CENI-Partis politique-Candidats ;
Renouveler le bureau de la CENI ;
Affichages des listes des électeurs dans le délai légal ;
Renforcer la rigueur, l’éthique et la justice dans la gestion des contentieux électoraux
Félix Tshisekedi, actuel chef de l’État, à l’époque président de l’UDPS, avait en mai 2018, mis en place la CEP.

Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse