Crec7 porte plainte à la Cour de Cassation contre Martin kabuya Gouv. du Kasaï Central. “Des faits graves qui freinent le développement”.

Une plainte à charge de Messieurs Martin Kabuya et Emmanuel Mapenzi respectivement gouverneur et directeur provincial de la DGM Kasaï Central vient d’être déposée auprès du Procureur Général près la Cour de Cassation par le Groupe de 7eme Bureau du Chemin de fer Chine-RDCongo en sigle Crec7 pour des faits qui fragilisent le développement de cette province. Cette entreprise Chinoise justifie cette plaire par des faits qui fâchent la conscience des fils et filles du terroir : d’abord, l”incitation à la haine et l’arrestation arbitraire des travailleurs.

En effet, contre toute attente, depuis l’avènement du Gouverneur Martin Kabuya à la tête de cette province issue du dernier démembrement, ce dernier comme précise cette plainte, a commencé par inciter la population à la haine contre les Chinois établis dans cette juridiction, utilisant ainsi ses proches à cette fin et aussi d’autres services sous sa dépendance. C’est dans ce cadre qu’une lettre de dénonciation est réservée au président de la République pour arbitrage.

Entre-temps, Crec7, fait part aussi, au Vice-Premier Ministre, Ministre de l’intérieur pour qu’une solution soit trouvée.

Par ailleurs, dans cet élan, Martin Mabuya, va en date du 10 août courant, instruire au service de son directeur provincial de la DGM qui s’exécutera à arrêter et garder irrégulièrement en detention jusqu’à ce jour, deux travailleurs Chinois à la frontière de Kalamba Mbuji et un autre qui sera arrêté à Lweta, acheminé et gardé dans les mêmes conditions difficiles et inhumaines à Kalamba Mbuji sous prétexte de détenir des faux visas alors que tel n’est pas le cas.

A l’occasion, ce Gouverneur, par le truchement de son ministre de transport, autre fois utilisé pour exciter haine contre le Chinois dans la population du Kasaï Central, va chasser ensuite les travailleurs installés au péage par la société, confisquer toutes les sommes d’argent trouvées en leur possession et installer en sa faveur, au détriment de la société Chinoise, d’autres agents qui devront désormais récolter pour lui en violation des accords.

Cependant, il faut rappeler, que sur fonds propres, Crec7 a construit la route Kananga-Kalamba Mbuji, longue d’environ 240 km et ce, après avoir conclu un accord avec la dite province, lequel accord est à ce jour coulé en contrat de concession avec le gouvernement congolais suivant, lesquels, Crec7 devra recouvrir les 35.000.000 $ Us dépensés, par la récolte de fais de péage et pesage qui serviront à cette entreprise Chinoise à procéder chaque fois à l’entretien de cette route.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires