(création d’une union sacrée), une simple phrase qui laisse les politiciens perplexes. “Message du Chef de l’État apporte la frustraction ?”

101

“Je m’adresse à vous dans un contexte exceptionnel en rapport avec la situation politique de notre pays”, a fait savoir Félix Tshisekedi President de la République Démocratique du Congo.

Il a, à cette occasion évoqué les élections qui ont obligé les adversaires farouches d’ hier à devenir les alliés, cas FCC-CACH. “Malheureusement, près de deux ans après, les divergences persistent entre les parties signataires de l’accord. Une situation qui plombent aujourd’hui, les espoirs pour le développement…”

Lorsque Félix Tshisekedi évoque les divergences avec ses partenaires, les observateurs constatent la frustration dans son cœur.

État de droit, réformes électorales, paix, diplomatie sont là, des mots qu’il prononce librement pour se libérer de son partenaire.
“Le peuple n’accordera aucun pardon à ceux qui constituent des entraves au progrès”, a-t-il précisé. “l’état de droit que nous voulons, vient d’être conforté par la prestation de serment de trois juges de la cour constitutionnelle” a insisté Félix Tshisekedi dans son message à la nation congolaise.

D’un ton ferme, Félix Tshisekedi insiste sur sa mission de veiller au bon fonctionnement des institutions. “J’ai décidé d’entamer dès la semaine prochaine, une série des contacts visant à consulter les acteurs politiques et sociaux pour créer une union sacrée”.

LGC RÉDACTION
Thierry Kasongo Muyumba
+243990210011

Partager

Pas de commentaires