Covid-19 : Paul Tshibambe Mpungwe à Félix Tshisekedi. La population exige le maintien de cette mesure, “les dépouilles mortelles conduites directement de la morgue au cimetière”

228

“La nation congolaise peut désormais compter sur
Paul Tshibambe MPUNGUE. Dans son milieu, commune de Kasa-Vubu, il organise des vidéoconférences pour sensibiliser la population. À partir de son téléphone iphone, il communique instatennement avec les familles, jeunes et enfants. Comment se laver les mains.

Ce jeune chercheur congolais se préoccupe de la propagation du coronavirus qui fait des morts atravers le monde et à Kinshasa, un mort parmi des personnalités.

Aussitôt la confirmation de cette pandémie en République Démocratique du Congo, ce jeune très ambitieux a organisé ce samedi 21 mars 2020, une séance vidéoconférence de sensibilisation des leaders jeunes sur la riposte à la pandémie du coronavirus en RDC.

C’était en présence des points focaux de 4 districts de la capitale, membres de la Coordination des Communicateurs pour le Changement de Comportement chez les Enfants CE4.

Avant d’annoncer son apport communicationnelle qu’il compte mener sous financement propre atravers les médias congolais, Paul Tshibambe Mpungwe a salué les mesures courageuses prises par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Ce jeune chercheur des questions sociétales estime qu’il est temps pour l’Etat de se saisir pour maintenir pour toujours certaines dispositions prises, notamment, les jours et heures de fonctionnement des discothèques, bars, cafés et terrasses. Déjà, la population félicite la fermeture temporaire des espaces qui produisent du bruit à la cité, nuisances sonores.

Pour ce qui concerne l’organisation des deuils dans les salles et les domiciles, Paul Tshibambe Mpungwe demande à Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo d’accélérer pour que désormais les dépouilles mortelles soient conduites directement de la morgue jusqu’au lieu d’inhumation et en nombre restreint d’accompagnteurs ; C’est de cette manière que l’on va réduire les frais des funérailles. Enterrer un frère ou sœur à Kinshasa, il faut avoir des moyens. Certificat d’enterrement, les frais pour la morgue qui dépendent des nombres des jours que le corps est gardé. Il faut un cercueil d’environ 1500 à 12.000 dollars, le corbillard 250 à 1500 dollars, les catafalques et la décoration 500 à 2000 dollars, la sonorisation 200 à 350 dollars, les orchestres 5000 à 10000 dollars, les chaises 200 à 1000 dollars, la salle 750 à 2500 dollars, location de bus et carburant pour les autres voitures 1500 à 3500 dol, le cocktail et autres 500 à 5000 dollars, nécropole et les autres cimetière, il faut avoir un compte en banque. D’où, Paul Tshibambe Mpungwe propose de garder ce système pour faciliter aux familles pauvres d’enterrer les leurs.

Qui est-il, ce jeune chercheur congolais ?

De Nationalité: congolaise, Paul Tshibambe Mpungwe est
né à Mbuyi-Mayi le 18 Mars 1996. Fils de l’honorable honoraire Mathieu Mpungwe et de Aimé Kiuka.

S’agissant de son État Civil, il est célibataire mais des ambitions en gestation.

Paul Tshibambe a un parcours exceptionnel surtout pour ce qui concerne ses études faites en République Démocratique du Congo. Après l’étape crutiale de la maternelle, il a embrassé l’école primaire dans un environnement difficile. Mais, il s’est fait remarquer pour son éloquence, sa diction française, et son intelligence d’un enfant doué. Très distingué dans son milieu scolaire, Paul Tshibambe Mpungwe a été chaque fois meilleur dans les différents championnats génie en herbe organisé.
En 2007, il obtient son certificat de fin d’études primaire au complexe scolaire le Bercail, l’une de prestigieuse école de la République.

Peu après, il s’est inscrit aux humanités pour obtenir en 2013 le Diplôme d’État, option Chimie-Biologie à l’Instistut Academia.

Très ambitieux, Paul Tshibambe Mpungwe décide de poursuivre ses études pour être à jour avec l’évolution technologique dans le monde. En 2019, il est licencié en Administration des Affaires à l’Université Protestante au Congo ( UPC).

Bien avant, en 2017, ce jeune devient Gradué en Administration des Affaires et Sciences Économiques à l’Iniversité Protestante au Congo.

Pour marquer cet élan académique, il a sanctionné son parcours par défendre son travail de fin des cycles Universitaires, avec comme
Mémoire axé sur l’évaluation de l’Environnement des Affaires en RDC à l’aide du diagramme d’Ishikawa.

Travail de fin de cycle au niveau de graduat : l’Impact de la bonne Gestion des Ressources Humaines.

Pour d’autres formations, cet ancien enfant journaliste a également complété ses études par des formation en gestion et création d’une Mutuelle de santé en 2017,

Il a ajouté la formation sur l’initiation des enfants, ados et jeunes aux techniques de communication dans les medias dans le cadre de la santé des adolescents et compétence en vie courante en 2004,

Formation sur le leadership, le genre,la création d’emploi et l’entrepreneuriat dans les milieux des jeunes 2005,

Expérience professionnelle, de
2017-2019, ce jeune congolais évoluant dans le programme de l’entrepreneuriat est élu par ses pairs Président de la Mutuelle de Santé de l’Université Protestante au Congo
De 2017-2018, Paul Tshibambe Mpungwe est nommé Directeur de Cabinet du président des Étudiants de l’Université Protestante au Congo (Kevin Batantu)
En 2013 : Soutien Administratif à l’Office de Voiries et Drainage à la DRH/ OVD,
Avril 2019 à février 2020 : Chef de bureau adjoint/ Sécurité Hygiène et Embellissement à l’Office de Voiries et Drainage (OVD)

De février 2020 à nos jours, il le chef de service adjoint à la comptabilité de cette entreprise publique.

Conseiller principal de l’Ambassadeur Spécial pour les Droits des Enfants, membre actif de la Coordination des Communicateurs pour le Changement de Comportement chez les enfants, CE4 Zone Afrique.

Acteur important dans la sensibilisation des populations particulièrement dans les milieux des jeunes pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable en Afrique Centrale.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires