Coup dur pour la société Global Trade and Finance. le collectif des anciens travailleurs poursuit de nouveau Madame K.J Lee et son complice en justice.

64

Madame Kum Ja LEE et l’honorable Justin OMOKALA WEMAMBOLO poursuivis pour trafic d’influence, escroquerie, faux et usage de faux et blanchiment des capitaux.

Le collectif des anciens travailleurs de la société Global Trade and Finance poursuit Madame K.J Lee et son complice qui devront répondre devant la justice pour la création d’une société qui amène des investisseurs fictifs.

Dans les jours qui viennent, ce collectif s’est décidé de dénoncer le comportement de cette citoyenne américaine d’origine sud-coréenne au niveau de l’ambassade des États-Unis.

Cette démarche vise à empêcher et à décourager cette dame qui s’évertue à salir l’image des USA par des investissements fictifs en République démocratique du Congo.

Selon l’esprit du mémo lu ce jour devant la presse, ce collectif s’apprête également à saisir l’Assemblée provinciale du Sankuru pour que soient levées les immunités parlementaires du député provincial Justin Omokala Wemambolo. C’est ce qu’a déclaré le 28 juillet le représentant du collectif.

« C’est plus de 100 personnes qui sont victimes des actes d’escroquerie et de tromperie. Aujourd’hui, les éléments de preuve sont réunis. Madame K.J Lee et son collabo se sont arrangés pour exploiter et utiliser abusivement des jeunes, des responsables des familles que nous sommes.

Durant plus de 4 mois, ils nous ont fait travailler pour après disparaître dans la nature. Le siège de la société Global était au 6é niveau de l’immeuble Ruwenzori, dans la commune de la Gombe où tous les travailleurs se rendaient de fois du matin jusqu’au soir. Madame K.J Lee et son complice nous ont employé juste après qu’elle ait passé son message à la télé qu’elle était là pour engager beaucoup des jeunes et qu’elle était porteuse des capitaux frais et des investissements allant jusqu’à 250 millions de dollars américains.

La plainte a été déposée en bonne et due forme. Nous exigeons réparation des préjudices subis et l’arrestation de ces deux individus qui constituent un grand danger pour la République. Qu’ils soient mis hors d’état de nuire. Car nous faisons face à des menaces de leur part alors qu’ils nous doivent. Mais nous ne nous laisserons pas faire.

L’’Etat de droit, c’est aussi combattre toute forme d’antivaleur et poursuivre ces personnes qui bafouent allègrement les droit des autres. », a expliqué le représentant des travailleurs.
Il faut signaler que plusieurs autres autorités de l’ancien régime sont citées dans cette affaire pour avoir facilité et encouragé les pratiques de corruption de cette dame et son complice.

L’issue de cette affaire n”est pas à l’avantage des accusés d’autant plus que les plaignants ont pris le temps nécessaire de réunir tous les éléments de preuve. L’Officier du Ministère Public appelé à instruire sur ce dossier le fera avec beaucoup de facilité car plusieurs témoins des faits commis par Madame LEE et l’honorable Justin OMOKALA ont promis de dire toute la vérité.

LGC RÉDACTION
Gauthier Mascotte Kalanda
+243819439214

Partager

Pas de commentaires