Covid-19 : CE4 et Telema Mwana Ya mampinga exigent à Felix Tshisekedi « de revoir le cas des prisonniers et les camps militaires ou le constat est déplorable pendant cette période ».

45

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo « Je tiens à m’adresser directement à vous pour vous dire avec certitude que la situation que nous traversons est grave ».

« J’ai mis en place au sein de mon cabinet une task force qui m’informera de l’évolution de la situation et de la collaboration entre la commission du gouvernement et la cellule de riposte du Covid-19 ». Le task force mise en place doit dire au président de la République à désengorger les prisons de la République fait savoir Dorcas Tabi coordinatrice adjointe de la Coordination des Communicateurs pour le Changement de Comportement chez les enfants.

Dans une cellule de la prison de MAKALA dira Dorcas Tabi, on retrouve plus de 200 personnes et d’autres plus de 250. À Buluwo dans le Katanga les conditions de détention sont également déplorables.

Les conditions hygiéniques dans nos prisons posent problème sérieux indique la Coordination des Communicateurs pour le Changement de Comportement CE4 Zone Afrique.

C’est dans ce cadre qu’il est urgent de libéré les prisonniers qui ont presque purgés leurs peines, et voir ceux qui ont des cas atténuentes.

Alors que le nombre de patients diagnostiqués positifs a presque doublé en 24 heures, passant de 7 à 14 cas recensés, Félix Tshisekedi est aussi appelé à voir de prêt la situation des policiers et militaires qui vivent dans des camps, on retrouve dans un rayons de 50 m plus de 20 maisonnettes, et dans chaque maisons il y’a au minimum 7 à 15 membres de famille.

D’où, il faut des mesures drastiques pour limiter la propagation du virus découvert en Chine, fin décembre.

Aucun rassemblement de plus de 20 personnes ne sera toléré sauf en famille. Cette mesure ne concerne pas les camps, ou il y’a un surpeuplement exagéré. Voir cas, Kabila, Kokolo, Babylone….c’est déplorable fait savoir de son côté Christelle Kyakuba de Telema Mwana Ya mampinga.

L’épidémie ravage le monde et la RDC en est bien consciente. Dans son adresse à la nation, Félix Tshisekedi qui a demandé aux confessions religieuses de rester en union de prière a également appelé à la « cohésion civique et patriotique de tous et toutes, ce qui nous a permis de surmonter l’autre épidémie Ebola », a exhorté le président, visiblement affecté par les effets dévastateurs que produisent le virus à l’étranger.

Le task force doit aider la République, si non, nous allons enregistrés des cas dans nos prisons et camps. Christelle Kyakuba félicite le chef de l’État pour des bornes fontaines hérigées dans les camps en RDC.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires