Congrès : des motions de défiance en cascade dans les provinces, Félix Tshisekedi interpelle les Assemblées Provinciales ” il ne faut pas chercher l’argent par une voie de forcing, mais concertons nous “

216

Le président de la République a eu des mots justes pour évoquer devant les deux chambres réunies en congrès la situation qui se passe dans les différentes provinces, où l’on constate un quiproquo dans la gestion des questions Politico-parlementaires.

Il a par ailleurs, conseillé aux assemblées et gouvernements provinciaux de privilégier la concertation au lieu de travailler dans l’objectif de nuire aux gouverneurs

Les préoccupations du chef de l’État ont été bien repris par le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a l’occasion de la clôture, ce samedi du 2ème Forum sur la décentralisation ouvert le 11 décembre dernier à Kinshasa.

Les gouverneurs des provinces et les présidents des Assemblées provinciales sont obligés de vivre ensemble malgré les petites divergences tel que Félix Tshisekedi l’a dit au Congrès.

Il faut eviter des motions de défiance fantaisistes qui fragilisent le processus de développement des entités décentralisées.

La destitution d’un gouverneur doit être concertée pour éviter le règlement des comptés.

Face à cette crise, le Premier ministre a appelé à une « concertation » entre les institutions provinciales en vue des « rapports cordiaux ».

« Le contrôle de l’action du gouvernement provincial par l’Assemblée provinciale doit se faire dans le cadre tracé par la constitution et la loi portant principes fondamentaux de la libre administration des provinces. Aussi, sans contrarier les prérogatives de contrôle parlementaire, chaque fois que certaines circonstances particulières l’exigent dans l’intérêt supérieur de la population qui vous a donné mandat, je vous conseillerai vivement de privilégier la concertation.

En agissant de la sorte, croyez-moi, les rapports entre les deux institutions provinciales, à savoir l’Assemblée provinciale et le gouvernement provincial ne seront que les plus cordiaux. », a conseillé Ilunga Ilunkamba.

Dans les provinces du Haut-Lomami, du Kongo Central et de l’Ituri, des députés provinciaux ont voté pour la déchéance des gouverneurs les accusant, entre autres, de mégestion ou encore d’incapacité à conduire les provinces. Mais partout les choses se sont passées en violations des lois de la République, cas de l’Ituri.

Les participants se sont interrogés notamment sur la rétrocession par Kinshasa de 40% des recettes à caractère national, produites par les provinces,
Le Premier ministre a rassuré que le financement de la décentralisation sera le cheval de bataille de son gouvernement.

Pour l’instant dira-t-il, le chef de l’Etat n’a pas pris en considération les motions de défiance enregistrées. Il faut que le calme revienne partout.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires