C. Nangaa se trompe d’époque, il faut opérer des réformes Politiques avant les prochaines élections. Jacques N’Djoli

44

Il était devant les élus le vendredi. Après la présentation du rapport sur la gestion de la CENI, le député national Jacques N’Djoli s’est opposé directement aux propos du président de la CENI, Corneille Nangaa qui pense que les élections de 2023 peuvent être organisées avec ou sans réformes.

L’honorable Jacques N’Djoli soutient à tout prix les réformes qui constituent un processus permanent de revisitation des textes.

« C’est une contradiction, parce que lui-même (Nangaa) en présentant la roue électorale, vous ne pouvez pas passer au point 1 d’organisation des opérations électorales, sans le point 8 l’évaluation des réformes. On ne peut pas aller aux élections sans réformes, le processus électoral est un processus permanent de revisitation des textes. Dire qu’on peut aller sans réformes, c’est-à-dire qu’il y a aucune leçon apprise qui est acquise, ce n’est pas possible », a réagi Jacques N’Djoli.

L’élu National déplore cependant, des irrégularités récurrentes dans le cycle électoral et redoute un impact négatif sur l’organisation des élections de 2023.

LGC
Contact Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires