Bukavu : le calme est revenu après une journée sans messe dans les églises catholiques. “Les parents d’eleves exigent la reprise des cours”.

81

Des pneus brûlés devant cathédrale, églises et temples à Bukavu : Pas de messe sans école fait savoir les manifestants qui demandent la reprise des cours.

Selon Aristide BULAKALI, les forces vives ont interdit les messes dans les églises catholique de Bukavu, ce dimanche.

Les parents et quelques jeunes en colère protestaient contre la grève des enseignants initiée par les prêtres et pasteurs.
La population estime que c’est une conspiration contre la République, et un sabotage du programme du Chef de l’Etat sur la gratuité de l’enseignement de base.

Le peuple n’hésite plus à dire clairement que l’archêveque de Bukavu s’est follement enrichi sur le dos des pauvres parents.
Sa vénalité et son mercantilisme agacent.
Plus rien ne retiendra les forces vives si les cathos et les protestants ne lâchent pas.

Donc la confrontation entre la raison civique et la vénalité criminelle est lancée.
D’aucuns parlent déjà de la prédation en soutane.

Aristide BULAKALI

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires