Atelier en video conference sur la paix, la réconciliation et la cohésion dans les communautés en RDC. Les chefs des confessions religieuses s’impliquent.

40

Le centre d’études Sereno Régis, en collaboration avec le forum des femmes africaines et Italiennes et le Réseau des Femmes d’Afrique Francophone pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable RFAF/ODD a organisé ce mardi 16 février 2021, au siège de la CIME une réunion en video-conference avec les chefs des confessions religieuses dans le cadre des préparatifs de l’atelier sur la paix et la réconciliation en République Démocratique du Congo d’une part, et d’autres part, la cohésion entre les communautés, gage de tout développement durable.

En effet, depuis plus de deux décennies, les populations congolaises particulièrement celles de l’Est du pays, notamment du Kivu, de Tanganyika et de l’Ituri vivent une succession des révélions contre le pouvoir central avec le contrôle territorial par les seigneurs de guerres plus ou moins liés aux pays voisins. Les violences sexuelles à grande échelle y sont systématiquement utilisées comme arme de guerre et de destruction du tissu communautaire. Par conséquent, la paix y devient une denrée rare.

Les conflits, l’insécurité, les institutions faibles, l’accès l’imité à la justice, les impressions de tout genre, la discrimination, l’ignorance, la pauvreté, se dressent en obstacles au développement durable et privent l’homme de la paix, le plaçant au centre de ces conflits, d’abord interne, puis vis-à-vis de son prochain. Et pourtant la paix est l’un de droits fondamentaux.

Pour les organisateurs, la RDC étant au centre des enjeux du continent africain, doit être stable et ainsi à stabiliser toute la Région sur tous les plans.

A l’issue de sa première Assemblée Générale tenue les 21 et 22 decembre au siège des jeux de la Francophonie à Kinshasa, le Réseau des Femmes d’Afrique Francophone pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable RFAF/ODD a levé certaines options courageuses.

Acvompagné par Israël Michel Mbala de la CE4 Zone Afrique, Gyslain ATIABOLI Enfant Journaliste membre du parlement d’enfants de l’Ituri a donné à cette occasion, un tableau sombre de la situation de l’Enfant de l’Ituri, sur demande expresse de l’excellence Élodie Ntamuzinda modératrice du RFAF ODD. Une situation qui préoccupe les confessions religieuses qui décident de s’impliquer totalement.

Pour y arriver, le RFAF a ciblé l’ODD-16 qui consiste à la promotion de l’événement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable, assurer a tous l’accès à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes, comme l’un objectifs susceptibles d’offrir des voies de sortie pour la paix durable entre toutes les communautés.

LGC
Thierry Kasongo Muyumba
Contact Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires