Assemblée Nationale : Après la tension, enfin le bureau provisoire preside la plénière. Voilà le film.

141

Depuis le matin, la salle de plénière traditionnelle est restée fermée mais aussi sans lumière. Vers 14 heures pendant que les coups des balles crédités aux alentours du palais du peuple pour chasser les combattants en colère, le huissier a ouvert les portes et l’on constate que l’autre camp a coupé l’électricité.

Ainsi, les élus CACH sous la direction de Jean Marc Kabund décident de prendre la salle des spectacles pour les débuts de la séance.

Peu après, le nouveau président du bureau provisoire est arrivé avec sa jeep suivi des deux benjamins. Tous arrivent sans pression d’un groupe.

Le président du bureau prov installé, les élus FCC 40%. dans la salle de plénière. Le corrum enfin atteint sans surprise.

Le bureau provisoire s’active.

Une forte tempête passe, un journaliste répondant de Jeampy proche d’Alphonse Ngoy Kasanji lynché, un autre de Kin 24 Ive menacé pour avoir pris les images en cachette.

Les choses sont allées trop vite. Premier acte, le secrétaire général Jean Nguvulu a réapparu vers 12h dans les couloirs du palais du peuple. Il s’est vu finalement séquestré par Jeanine Mabunda pour qu’il ne préside pas la plénière.

Les députés nationaux Mboso Nkodia (plus âgé) et les deux moins âgés, Aminata et Jackson Ahosse, ont été installés. Ils ont pris directement relais.

Le bureau provisoire organise les plénières de l’Assemblée nationale pour examiner les différentes pétitions contre le bureau Mabunda.

Le film se poursuit. Les élus FCC sont présents dans la salle. Signalons la présence de Sylvano Kasongo au parlement, dans le but de sécuriser l’institution.

LGC RÉDACTION
Thierry Kasongo Muyumba
+243990210011

Partager

Pas de commentaires