ASS NAT : Motions de censure et de défiance rejetées, Christophe Lutundula pense que le temple de la démocratie a perdu sa valeur.

362
0
Partager

C’est un coup dure. le temple de la démocratie s’écroule et personne ne voit. Après Olivier Kamitatu, Vital Kamerhe…, l’Assemblée Nationale a perdu sa mission traditionnelle. Aucune sanction ni moins un travail sans complaisance.

C’est comme si la honte devient une valeur et une qualité pour les élus du peuple de la majorité. L’élite congolaise ne joue pas son rôle pour redresser la situation dramatique qui secoue le parois des secteurs de la vie nationale estime Christophe Lutundula qui condamne la procédure anti démocratique développée par le président de cette chambre du parlement qui ne cesse sans surprise de défendre les hommes incapables de trouver la solution pour l’amélioration du social du congolais, la sécurisation des personnes et leurs biens, la tenue des élections tant réclamées par le peuple souverain.

L’attitude du speaker de la chambre basse du parlement est un signe de faiblesse pour la majorité au pouvoir qui se trouve à la porte de sortie après des prestations déplorables. LUTUNDULA est parmi les députés nationaux qui ont claqué la porte de cette plénière pour dénoncer des violations à répétition lors de traitement des questions liées à la vie de la nation, entre autres la sécurité du territoire national et la situation des évadés de la prison.

Comment l’on accepte de sacrifier l’intérêt des populations pour des membres du gouvernement proches du pouvoir qui ne répondent pas aux aspirations du peuple, et pourtant ils sont responsables des manquements graves dans l’exercice de leur mission régalienne se demande le député G7, Christophe Lutundula qui crie au scandale pour ces faits dramatiques. *les corrompus sont visibles dans ce temple de la démocratie*

Cependant, les députés de l’opposition dont Christophe Lutundula initient une pétition contre le président de la chambre basse du parlement suite à sa façon de diriger les débats en faveur de ses membres. Le secrétaire général de la majorité au pouvoir est accusé de protectionnisme des membres du gouvernement. Il fait tout de son mieux pour bloquer les principes d’ exercices parlementaires indique Christophe Lutundula qui précise que les députés de l’opposition tous, reviendront en plénière après, pour permettre à Minaku de violer le règlement interne qu’il devait par contre protéger.
Ces sont des aveugles qui favorisent des violations intentionnelles du règlement intérieur de cette chambre indique Lutundula.

C’est dans ce même contexte que la Constitution de la République est violée ajoute ce membre du rassemblement aile Limeté qui invite la CENI à publier le calendrier global pour la tenue des élections au plus tard le 31 décembre 2017.

E.EJIBA Muntambwe
+243990210011

Partager l'article/page

Pas de commentaires