Antonio Guterres, « C’est une illusion de penser que l’on pourrait rapidement fermer la mission onusienne en RDC ». Cap pour traquer les groupes armés.

« Nous avons déjà entamé un dialogue avec le nouveau président. Je crois qu’il y a une volonté mutuelle de coopération. Il faudra éventuellement revoir ledispositif qui existe en République démocratique du Congo. Les grands problèmes qui se posent sont surtout à l’Est, mais je crois que ce serait une illusion de penser qu’on pourrait rapidement fermer la mission.


Je crois qu’il y a encore un travail à faire en étroite coopération avec les autorités et le peuple congolais », a fait savoir Antonio Guterres.

Pour Antonio Guterres, la RDC connait encore des difficultés économiques, politiques et sociales énormes, y compris sécuritaires notamment dans l’Est du pays et qu’il faut coopérer avec les autorités pour aider le pays à sortir de ces difficultés.

Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires