ANMDH : 18 juillet, Journée Internationale NELSON MANDELA : il reste MADIBA “légende des légendes pour la paix et le développement en faveur dess enfants d’Afrique”

33

Qui est-il ?
Nelson Mandela est né dans l’ancien Bantoustan, en Afrique du Sud. Après avoir obtenu un diplôme en droit en 1942 à l’Université de Johannesburg, il entre à l’ANC qui est alors un parti politique modéré de la bourgeoisie noire.

Avec Oliver Tambo, Nelson Mandela fonde le premier cabinet d’avocats noirs, puis, en mars 1944, crée la Ligue de la jeunesse de l’ANC. Au moment où l’apartheid est “officialisé” par le premier ministre sud africain Daniel Malan, Mandela et Olivier Tambo crient au scandale.

Après plusieurs années de lutte contre l’Apartheid, d’arrestations et de procès, Nelson Mandela est condamné en 1964 avec sept de ses compagnons à la prison à vie pour sabotage, trahison et complot. Durant toute sa captivité, il refuse d’être libéré contre le renoncement public à la lutte anti-apartheid. En 1986 ont lieu des rencontres avec les autorités qui le placent en résidence surveillée à partir de 1988.

Nelson Mandela est finalement libéré le 11 février 1990 après avoir passé 27 ans et demi en prison. Le gouvernement sud africain légalise le Parti communiste et l’ANC dont Mandela devient le président en 1991.

En 1993, avec le président De Klerk, il reçoit le prix Nobel de la paix. Les premières élections pluralistes et multiraciales ont lieu en 1994. L’ANC remporte une très large victoire. La même année, Nelson Mandela est investi Président de l’Afrique du Sud, poste qu’il occupe jusqu’en 1999 pour laisser la place à Thabo Mbeki.

Il est le premier président noir d’Afrique du Sud qui a milité pour « la promotion d’une culture de paix ».

Rélations TATA MADIBA et la RDC.

Au Congo DRC notre beau pays, on se souviendra toujours de ces bons offices lors de négociation sur Utenika entre le Maréchal Joseph Désiré Mobutu et Mzee Laurant Désiré Kabila.

Nelson Mandela était toujours disponible pour aider la République Démocratique du Congo. Épris de paix, il était toujours placé au premier plan pour la sauvegarde des intérêts de l’Afrique et du Monde. Prix Nobel de la paix et Ambassadeur spécial pour les droits des enfants, Mandela a été au four et au moulin pour défendre la participation des enfants en toute question qui les concerne. Il avait lors du forum Mondial pour les enfants militer pour l’implication des enfants dans les différents programmes de la radio et de la télévision. L’accès des enfants dans les médias est un combat mené par lui, dans le seul objectif, de permettre aux enfants du Monde d’apporter leurs idées aux questions des populations notamment, le VIH SIDA, LE PALUDISME, LA MALTRAITANCE DES ENFANTS, LA SITUATION DES ENFANTS DE LA RUE, LES ENFANTS EN CONFLIT AVEC LOI, LA COVID-19….

Durant cette journée, chaque citoyen du monde est appelé à consacrer symboliquement une heure de son temps à une œuvre au service de la collectivité, en mémoire des soixante-sept années que Mandela a vouées à sa lutte pour la justice sociale et l’égalité, la réconciliation et la diversité culturelle.

NELSON et LES ENFANTS

Le 18 juillet correspond à la date d’anniversaire de Nelson Mandela. À cette occasion, les enfants Journalistes et enfants reporters vont trouvé leur temps pour partager avec les enfants de la rue.

Les enfants du Monde se souviennent de cet homme surnommé MADIBA, l’homme au cœur d’enfant. C’est à cause de lui que chaque 6 mars, le monde célèbre la journée internationale de la Radio et de la télévision en faveur de l’enfant.
Nelson Mandela mérite la confiance de tout un peuple.

Les Amis de Nelson Mandela pour les Droits Humains se souvient de cet homme. Un combat pour la dignité humaine précise Robert Ilunga, qui encourage les enfants d’Afrique à poursuivre le combat pour paix et l’instauration de l’État des droits.

LGC RÉDACTION
+243990210011

Partager

Pas de commentaires