*ALERTE À GOMBE, EN FACE DE BCDC : Des Kuluna opèrent chaque soir, ouvrent des portières de véhicule et emportent des biens. Dr Audry MULUMBA déplore l’insécurité et la criminalité urbaine*

287
0
Partager

Nous sommes sur boulevard du 30 Juin, au centre des affaires à Gombe, précisément en face de la Banque BCDC, non loin de la RTGA, TÉLÉ7, Potentiel et Avenir. Il est 18 heures, Nous constatons chaque soir après 18 heures des jeunes KULUNA sur cet axe. Ils pratiquent le banditisme urbain. Ils ont pour spécialiser ouvrir comme dans un film de Tintin et milou des portières des voitures et ensuite, ils emportent sacs, ordinateurs, téléphones, et argent au su tous.

Une fois, j ai interpelé deux policiers de la BCDC . Je voulais savoir pourquoi ils ne veulent pas intervenir chaque fois que ces jeunes posent de tels actes à leur présence. L’un d’eux m’a fait savoir qu’ils sont l’à pour sécuriser la Banque, et ne peuvent pas abandonner le service et s’occuper de ces jeunes.

Ce vendredi 13 Juillet 2018 à 19h30, nous avons vécu un spectacle triste. Cette fois-ci,l’ancien Médecin Inspecteur Provincial au Kasai Oriental, et actuellement, je l’espère, il doit être Directeur de Programme Élargie de Vaccination PEV, Dr Audry MULUMBA qui revenait du bureau accompagné d’une dame, dans sa jeep, du côté forescom vers boulevard. Après avoir stationné en face de BCDC non loin de planète J pour attendre les signaux, a vu ces jeunes KULUNA de 12 à 20 ans, plus de 10, entouré sa jeep, avec une rapidité imaginable, ils ont ouvert les portières, on pris son ordinateur et son sac contenant des documents importants du secteur de la santé, et autres biens de valeur y compris une somme d’argent. Aussitôt après, ils ont pris le large avec des pierres en mains. Nous avons vu, je vous assure le médecin pleuré et touché dans sa profondeur en larme. Nous avons tenté d’appeler ces jeunes KULUNA pour négocier afin de récupérer les biens, nous avons été menacé de mort. Moi, J’ai appelé le Colonel Mwanamputu pour avoir son secours, malheureusement, il n’a pas décroché. Et pourtant, ça fait deux semaine que j’ai fait part au téléphone au Colonel Mwanamputu pour que la police s’implique. Nous avons contacté la police, lorsque nous avons constaté que ces jeunes avaient pris du courage à ce même endroit pour ouvrir d’abord, la portière d’un monsieur expatrié en emportant son sac et ensuite, ils ont arraché un sac et un téléphone d’une dame travailleuse qui partait prendre son transport sur l’ arrêt vodacom.

Vu la gravité de ces actes, nous faisons des recommandations ci après :

Nous souhaiterions voir la police s’impliquer pour arrêter et présenter ces jeunes devant la justice.
Nous voudrions voir une police spécialisée pour la sécurisation du centre des affaires, car cette pratique ternisse l’image du pays.
A la population de prendre courage pour dénoncer ces actes afin que les auteurs soient punis et qu’ils retournent les biens volés,
A ceux qui roulent la nuit, de prendre soin de fermer les portières des véhicules, car c’est fréquent ces actes de criminalité urbaine et chaque jour les gens pleurent sur cet axe.
Que le Ministère de l’intérieur, la ville de Kinshasa, le commissariat provincial de la police, et les services spécialisés prennent ça au sérieux.

Thierry KASONGO
Rédaction
+243990210011

Partager l'article/page

Pas de commentaires

Laisser une réponse