Agression de Dominique Dinanga, Gino REHEMA exige une enquête et réparation autour de cette situation préméditée

Malgré l’inquiétude de l’ancien premier ministre Bruno Tshibala qui parle “d’une bavure et incident regrettables”, Gino REHEMA journaliste professionnel de la Radio Top Congo et ressortissant de l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication déplore cet acte et estime que l’organisateur de cette manifestation devra prendre toutes les dispositions pour que les auteurs soient punis conformément à la loi.

“Nous sommes en train de rechercher (le meneur). Il n’est pas très bien identifié a fait savoir Bruno Tshibala. Des propos qui poussent Gino REHEMA à se poser des questions pertinentes. Comment un journaliste peut être agressé dans les installations d’un parti politique ou dans les installations d’un bâtiment qui abrite une cérémonie pendant que les organisateurs sont sur place?
Comment un journaliste peut recevoir des coups des sympathisants de l’organisateur, pendant 2 à 3 minutes sans que ce dernier n’arrive pas à identifier le véritable bourreau ?

A en croire cette dame proche de Dominique Dinanga l’organisateur doit connaître l’auteur.

Dominique Dinanga venait de reprendre le travail, il y’a peu et cela après avoir subi une opération chirurgicale, et aussi, un deuil d’un membre proche de sa famille. Voilà pourquoi, Gino REHEMA invite Bruno Tshibala et son directoire Politique à trouver une solution durable. Nous exigeons d’abord une enquête serieuse pour nous décrire les circonstances de cette agression barbare fait savoir Gino REHEMA qui encourage Dominique Dinanga.

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires