Affaire Carlos Yanda, aucune preuve à charge contre le professeur Adolphe Lumanu, précise son avocat conseil.

95

Les faits ont été rapportés à la suite d’une plainte rendue publique, et dont une copie est parvenue à notre rédaction ce vendredi 24 mai.

Selon l’auteur de la plainte, c’est une affaire de vente de concession minière. Dans sa plainte adressée au procureur près la Cour de Cassation, Carlos Yamba accuse Adolphe Lumanu d’avoir escroqué USD 82.000.
L’avocat conseil du professeur s’étonne de cette plainte qu’il qualifie d’une tôlée en scoop pour nuire à la réputation d’Adolphe Lumanu. C’est dans ce sens qu’il demande à la justice de faire son travail pour prouver la culpabilité dans cette affaire qui n’a que “objet salir la réputation de ce digne fils du pays”.

Et lorsqu’il parle d’une concession qui devait servir pour les activités minières de la société HCDM. Est ce, Adolphe Lumanu est-il ministre des Mines ou en charge du cadastre miniers? Comprenez déjà que l’auteur de la plainte tombe dans une route des faussetés.

D’après l’intéressé, il dit avoir recouru au prof pour son expertise dans le parachèvement de certaines paperasses. Paradoxe, Adolphe Lumanu a quelle expertise dans le secteur des mines? Il est plus dans l’administration que dans ce secteur qu’il observe de loin.

Donc nous attendons d’être notifiés et que les preuves soient apportées, pour nous permettre en ce moment-là de donner nos moyens de défense. Nous sommes sereins car jusque-là, ce sont des fausses accusations », a déclaré l’avocat conseil de l’ancien ministre de l’intérieur. Je pense ce monsieur à la recherche d’argent veut user du trafic d’influence en prétendant que l’on a escroqué son argent.
« Le chantage médiatique du plaignant est peut-être justifié par le souci de faire du mal au professeur au moment où des tractations politiques se déroulent, en vue des nouvelles mises en place dans notre pays a insisté l’avocat conseil qui estime que son plan a échoué.

Bref, ce sont des fausses accusations qui s’ajoutent à tant d’autres dont est victime mon client. Mais nous sommes sereins », déclare l’avocat de « prof. ».

Thierry Kasongo
Rédaction
+243990210011

Partager

Pas de commentaires

Laisser une réponse